Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Mon enfant s'est cassé une dent : que faire ?

Publié par MaRichesse.Com sur 5 Septembre 2016, 11:28am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE, #DENT, #ENFANT

Mon enfant s'est cassé une dent : que faire ?

Votre enfant est tombé en jouant et s'est cassé une dent? Ayez les bons réflexes sans pour autant paniquer. Comment réagir et que faut-il savoir ? Conseils.

Lorsqu'ils sont petits, les enfants n'ont pas toujours le réflexe de se protéger le visage. Leur manque de coordination est propice aux chocs contre les meubles, et en grandissant, entre 5 et 10, ils deviennent de véritables casse-cou et n'hésitent pas à prendre des risques sans avoir vraiment conscience du danger. Résultat, lors d'une balade à vélo, en roller, ou en jouant dans la cour de récréation, il arrive souvent que les enfants se cassent une dent en chutant.

Quels sont les conséquences pour sa dentition ?

Tout dépend du type de chute et de l'âge de votre enfant. Plus il est jeune, plus les conséquences peuvent être importantes sur sa dentition : l'incisive peut par exemple se déplacer vers l'arrière ou l'avant, ce qui peut avoir un impact sur la dent définitive. Lorsque la chute est violente, la dent peut tomber, se fêler ou être se cassée en partie. Dans ce cas, il faut veiller à ce qu'il n'y ait pas d'infection les mois qui suivent l'accident et vérifier à ce que le germe de la dent définitive ne soit pas endommagé. 

Comment réagir si la dent de lait est cassée ?

Si votre enfant s'est cassé une dent de lait, il est recommandé de consulter un chirurgien-dentiste rapidement, au plus tard dans les 24h qui suivent l'accident. En attendant, commencez par nettoyer la bouche de votre enfant, notamment s'il saigne. A l'aide d'une compresse imbibée d'un bain de bouche sans alcool, passez sur ses dents pour désinfecter, et (exceptionnellement), ne lui brossez pas les dents jusqu'à la visite chez le dentiste. Ce dernier effectuera une radio afin de vérifier que la dent définitive n'a pas été touchée. Il pourra aussi voir si la dent ne s'est pas enfoncée dans la gencive. Dans tous les cas, ne tentez pas de remettre vous-même la dent si celle-ci est tombée, au risque d'infecter le germe de la dent définitive. 

  • S'il s'agit d'une dent de lait et que votre enfant a plus de trois ans et demi, le chirurgien-dentiste pourra mettre une prothèse pédiatrique afin de conserver le bon espace entre les dents, jusqu'à ce que la dent définitive repousse vers l'âge de 7 ans. 

Votre enfant a perdu une dent définitive ?

  •  Si la dent permanente est tombée suite à un choc ou un accident, il est parfois possible de la remettre en place mais il faut agir rapidement. Rendez-vous alors chez votre dentiste dans l'heure qui suit la chute de la dent pour que celui-ci puisse la fixer de nouveau en ayant toutes les chances de la conserver vivante. Aussi, placez-la immédiatement dans du lait UHT (pour éviter le sec), ou du sérum physiologique, sans toucher aux racines.
  • Si la dent définitive est cassée, sachez qu'elle peut parfois être fracturée sans que l'on s'en aperçoive, notamment au niveau de la racine ou de la pulpe dentaire. Dans ce cas, le dentiste pourra proposer une couronne temporaire à votre enfant. Une reconstruction pourra se faire par la suite, lorsque la dentition de l'enfant sera définitive. Lorsque la racine est intacte mais que la dent a reçu un choc violent, il est possible de dévitaliser la dent (le chirurgien supprime le nerf) sous anesthésie locale, ce qui permet par la suite d'éviter le chevauchement des dents. 
  • Si la dent est en partie cassée et que la pulpe dentaire est intacte, il est possible de recoller le fragment ou de reconstituer la dent avec un matériau blanc, proche de l'émail dentaire, que le chirurgien-dentiste colle à l'aide d'une résine ultra-résistante. En revanche, en cas d'infection sur la dent cassée, le dentiste devra procéder à une extraction de la dent endommagée, toujours sous anesthésie locale.

Par la suite et quel que soit le traitement choisi, l'enfant devra consulter régulièrement : tous les mois pendant le premier trimestre, puis tous les trois mois et enfin, une fois par an, afin de vérifier l'évolution de sa dentition jusqu'à l'arrivée des dents définitives. 

Assurance et papiers administratifs : ce qu'il faut savoir

Si votre tout-petit s'est cassé une dent, il ne suffit pas de l'emmener consulter son dentiste. Une fois le rendez-vous pris, pensez aussi à faire une déclaration d'accident à votre assurance. En effet, un choc ou un traumatisme sur une dent de lait peut avoir des conséquences plus tard, qui peuvent selon les cas apparaître vers l'âge de 8-9 ans. Aussi, pour être sûr(e) que les soins soient pris en charge et d'être remboursé(e) en cas de complications les années qui suivent, mieux vaut donc envoyer les documents à temps.

Si votre enfant est plus grand et qu'il s'est cassé une dent définitive, envoyez également une déclaration de traumatisme dentaire à votre assurance santé, même si les dégâts immédiats vous semblent minimes. Selon les situations, notamment si votre bambin est tombé dans la cours de récréation, faites jouer l'assurance scolaire.  

 Source

Commenter cet article

Archives