Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Mexique: la démission du président réclamée

Publié par MaRichesse.Com sur 16 Septembre 2016, 07:38am

Catégories : #POLITIQUE, #MONDE

Mexique: la démission du président réclamée

Plusieurs milliers de manifestants ont défilé hier à Mexico pour exiger le départ du président Enrique Peña Nieto, dénonçant la corruption, les violences liées au trafic de drogue et lui reprochant d'avoir accueilli le candidat républicain Donal Trump.

Scandant "Démission maintenant" et agitant des drapeaux mexicains noircis, les manifestants ont avancé en direction du Palais national où le président devait célébrer dans la soirée le "grito", le cri de l'indépendance poussé en 1810. Des forces de police anti-émeute avaient été déployées aux abords de la place du Zocalo pour empêcher les manifestants de perturber la cérémonie organisée à l'occasion des fêtes d'indépendance.

Les parents des 43 étudiants disparus en 2014 s'étaient joints à la manifestation qui rassemblait une foule dénonçant la corruption, les violence liées au trafic de drogue et l'accueil réservé au candidat républicain Donal Trump par le président mexicain le 31 août. 
"Nous n'avons pas de raison de crier 'Vive le Mexique'. Il y a des milliers d'injustices" déplorait Cristina Bautista, mère d'un des 43 élèves-enseignants de l'école d'Ayotzinapa disparus il y a deux ans. "Il en manque 43. Crime d'Etat!" pouvait-on lire sur certaines pancartes des manifestants.

"Nous sommes indignés et honteux que Trump soit venu ici comme un chef d'Etat" regrettait de son côté Ismael Padilla, 49 ans, principal-adjoint d'un collège. Le candidat républicain à la Maison Blanche avait irrité les Mexicains en exigeant que leur gouvernement paie pour un mur entre les deux pays et en qualifiant les migrants de "violeurs".

Peña Nieto, qui a pris ses fonctions en décembre 2012, a vu sa popularité s'effondrer à 23% d'opinions positives, selon un récent sondage du quotidien Reforma. 

 Source

Commenter cet article

Archives