Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Macron égratigne Sarkozy et... Hollande

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Septembre 2016, 08:18am

Catégories : #POLITIQUE, #FRANCE

Macron égratigne Sarkozy et... Hollande

Quatre interviews en cinq jours. Emmanuel Macron n'en finit pas de commenter sa sortie du gouvernement. Après un 20 heures le soir de sa démission mardi dernier, une interview au journal «Ouest France», l'ancien ministre de l'Economie parle dans le Journal du Dimanche et sera dimanche midi l'invité de l'émission «Questions politiques» de France Inter, du Monde et de France Télévisions.


Dans le JDD, Emmanuel Macron s'en prend tour à tour à François Hollande et à Nicolas Sarkozy. «Je n'ai pas arrêté d'essayer de proposer, de pousser, explique-t-il au sujet de sa participation au gouvernement. Et je ne construis pas ma démarche dans le rejet de ces années durant lesquelles j'ai conseillé et exécuté des réformes au sein du gouvernement. Mais si l'on veut réussir, on ne peut pas faire les choses à moitié, et malheureusement on a fait beaucoup de choses à moitié ! »


Le président est clairement visé pour ces choses faites «à moitié», et d'ailleurs son ancien protégé liste ensuite sa série de désaccords avec lui. Il regrette que l «deuxième étape des réformes économiques» avec son projet de loi sur les Nouvelles opportunités économiques n'ait pas été «engagée». Il évoque également un «disensus sur la déchéance» et sur la politique européenne. 

 

 

 

 

Sarkozy et le «rabougrissement de la France»

 

Un peu plus tard dans l'entretien, Emmanuel Macron vise cette fois Nicolas Sarkozy. «Il est clairement l'un des hérauts du conservatisme, sa vision de l'identité française est une forme de rabougrissement de la France». «Il exprime la brutalité sociale, le cynisme, l'irresponsabilité dans sa politique européenne», ajoute-t-il assurant être «un farouche opposant de ses idées». «Mais je ne l'attaquerai jamais personnellement», précise-t-il. 


Enfin, celui qui ne dit toujours pas s'il sera candidat en 2017 commente le refus de Hervé Morin de discuter avec lui. «Ce serait une faute» a déclaré le président de la région Normandie et patron du Nouveau Centre dans le «Parisien» et «Aujourd'hui en France». «Quand on ne veut pas discuter avec quelqu'un, c'est qu'on en a peur», dénonce Emmanuel Macron. «Ils ont raison d'avoir peur car ils parlent au nom des appareil qui préfèrent leur survie à l'intérêt général», conclut-il. 

 

Selon un sondage Odoxa* pour le «Parisien» et «Aujourd'hui en France», on constate notamment que 45% des Français estiment qu'Emmanuel Macron ferait un bon président. Ils ne sont que 14% à le penser pour François Hollande et 29% pour Nicolas Sarkozy. Seul Alain Juppé fait mieux que l'ancien ministre de l'Economie. 56% estiment qu'il ferait un bon chef de l'Etat. 

 

*Sondage réalisé par internet les 1er et 2 septembre, auprès d'un échantillon de 1024 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas. 

 

VIDEO. Démission de Macron : ses jeunes supporters impatients de faire campagne

 

 

 

VIDEO. Emmanuel Macron : une démission et après ?        

 

 

  leparisien.fr

Commenter cet article

Archives