Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Ligue 1: Nice, nouveau leader en battant Monaco avec un doublé de Balotelli

Publié par MaRichesse.Com sur 22 Septembre 2016, 03:03am

Catégories : #FRANCE, #FOOTBALL

Ligue 1: Nice, nouveau leader en battant Monaco avec un doublé de Balotelli

Le derby azuréen entre Nice et Monaco a tourné en faveur des Niçois, vainqueurs (4-0) des Monégasques réduits à 10 en fin de match, lors de la 6e journée de Ligue 1. Mario Balotelli, comme contre l'OM, s'est fendu d'un doublé, comme Nabil Fekir, de retour à Lyon, et Corentin Tolisso, pour la leçon infligée par Lyon à Montpellier (5-1). Autre large victoire, celle de Bordeaux à Metz (3-0). Angers engrange une 3e victoire consécutive, la 300e de son histoire dans l'élite, en battant Caen (2-1).

Nice - Monaco: les Aiglons derniers invincibles

Depuis la saison 1977-1978, l'OGC Nice n'avait jamais connu pareil début de saison. En battant Monaco (4-0) à l'Allianz Riviera (revivre le direct du match), le Gym a non seulement remporté le derby azuréen, mais il a en plus fait chuter le leader de la L1 avant cette journée. Et, cerise sur le gâteau, c'était la dernière équipe qui était invaincue dans ce championnat, avec les Niçois. Désormais, les hommes de Lucien Favre sont donc les derniers à n'avoir pas connu la défaite. Avec quatre victoires et deux nuls, ils occupent désormais la place de leader de la Ligue 1. Du côté de Nice, la soirée a pris des allures de grande fête puisque Mario Balotelli, la nouvelle star de l'équipe, a inscrit son deuxième doublé (à la 30e minute et à la 69e) ses troisièmes et quatrièmes buts personnels pour son troisième match. Après 78 minutes, il a pu sortir, et profiter de l'ovation du public. Il avait suivi le chemin ouvert par Paul Baysse, premier buteur à la 18e. Lors de la saison Pour Monaco, cette soirée est cauchemardesque, puisqu'après la sortie sur blessure de Falcao à la pause, l'ASM perdait Bakayoko, expulsé car coupable d'un penalty sur Eysseric, arrêté parSubasic sur une tentative de Pleia (84e). Mais ce dernier se rachetait d'une tête juste après (86e). Plein de réalisme, le Gym a assommé Monaco. 1977-1978, l'OGC Nice était resté sur le podium jusque dans les dernières journées du championnat, avant de finir à la 8e place. 38 ans après, qu'en sera-t-il ?

Lyon - Montpellier: Fekir-Toilisso relancent la machine

Nabil Fekir buteur, félicité par ses coéquipiers lyonnais dont Corentin Tolisso (AFP - JEFF PACHOUD)

En n'ayant pris un seul point sur les trois derniers matches de championnat, Lyon était au bord d'une mini-crise. En encaissant un but dès la 4e minute, par Samson,Bruno Genesio pouvait craindre un 4e match sans victoire en L1. Mais l'expulsion de Poaty à la 8e, et surtout l'entrée en action de la jeune garde lyonnaise a tout changé. De retour sur le terrain, Nabil Fekir a égalisé sur penalty (37e), avant de doubler sa mise personnelle vingt minutes après (57e).

 

Heureux de retrouver le @Parc_OL avec un doublé et surtout une belle victoire de l'équipe. Merci aux supporters 💪🏽  💥

 
 

Entre-temps, Corentino Tolisso, comme lors de la victoire (3-0) en Ligue des Champions, avait également trouvé les filets (42e), pour ensuite imiter son coéquipier avec un doublé (71e). Et enfin, en l'absence de LacazetteMaxwell Cornet y allait de son but (75e) pour bien relancer l'OL en Ligue 1 avec cette claque infligée à Montpellier (5-1). Cinq buts d'un coup, c'est trois de moins que le total lyonnais lors des 5 premières journées. Mais ce résultat, et surtout l'expulsion et le penalty ont mis les dirigeants de Montpellier très en colère. Et ils se sont vertement exprimés sur l'arbitrage en conférence de presse.


Revivre le direct du match Lyon - Montpellier


Metz - Bordeaux: la jeune garde bordelaise s'enhardit

Menez, Ounas et Rolan blessés, sans oublier les absences de Toulalan ou Maurice-Belay, Bordeaux a pu compter sur sa jeune garde offensive pour se racheter de sa défaite à domicile contre Angers (1-0) samedi. A Metz, seule équipe à n'avoir pas encaissé un seul but lors des trois précédentes journées, les jeunes Malcom (19 ans), Laborde (22 ans) et Kiese Thelin (24 ans) ont fait sauter le verrou lorrain avec une victoire nette (3-0). Le promu a craqué dès la 37e minute, avec l'ouverture du score du Brésilien, sur une passe du Suédois. Puis, c'est l'international espoirs français qui a profité du bon travail des deux autres pour trouver accrobatiquement les filets (71e). Enfin, c'est le Suédois qui a transformé un penalty en fin de match (76e). Lors de ses 13 déplacements à Saint-Symphorien, Bordeaux n'a perdu qu'une seule fois. Ce succès confirme la tendance, et relance l'équipe deJocelyn Gourvennec vers les premières places. "On a fait un match plein, un match d'équipe, un vrai match collectif", s'est-il réjoui après le match.

Angers - Caen: la 300e pour les Angevins

En battant Caen (2-1), Angers a remporté sa 300e victoire en Ligue 1. Après les six buts encaissés à domicile face au PSG vendredi, Caen avait pourtant bien envie de se racheter lors de ce déplacement. Mais les Angevins, vainqueurs successivement de Dijon et Bordeaux, ne voulaient pas que leurs succès soient effacés par une défaite, surtout contre une équipe qui les a jamais vaincus dans l'élite. Et dès la 12e minute, les joueurs de Stéphane Moulin ouvraient le score, par Ketkeophomphone, d'une superbe volée. Mais le buteur devait ensuite céder sa place avant la mi-temps, souffrant du genou ce qui pourrait être une bien mauvaise nouvelle pour son équipe. Néanmoins, le SCO doublait la mise sur un coup franc, malencontreusement prolongé dans son propre but par Da Silva (54e). Les Normands reprenaient espoir en toute fin de match, avec un but de Michel dans un angle très fermé. En vain. 3e victoire de suite pour Angers pour la 300e de l'histoire du club dans l'élite, le 3 va bien aux Noir et Blanc.

Guingamp - Lorient: toujours la même histoire pour les Merlus

Lorient pensait avoir enfin lancé sa saison en s'imposant samedi contre Lille (1-0), après quatre défaites de rang. Mais à Guingamp, dans le derby breton, le FCL est rarement à la fête. Sur les 14 derniers matches joués dans cette enceinte, l'En Avant n'a gagné qu'une fois. Ce mercredi soit, la défaite (1-0) était encore au rendez-vous (revivez le match en direct), après un penalty transformé par Jimmy Briand (63e). Les Guingampais engrangent ainsi leur 3e victoire de la saison, et se hissent en 6e position au classement. Pour les Merlus, la place de lanterne rouge est toujours la leur.

Nantes - Saint-Etienne: les Verts au courage

Pour la première fois en Ligue 1, trois changements ont été effectués dans une équipe en 21 minutes. Ce n'était pas un coup de chaud de Christophe Galtier, l'entraîneur stéphanois, contraint à effectuer ces changements suite aux blessures de Lemoine et Pogba dès la 9e minute, puis celle du capitaine Perrin à la 20e. Et en plus, au milieu de tout ça, il y avait eu l'exclusion de Malcuit, à la 16e, avec un penalty à la clé. Mais au lieu d'être un cauchemar, la soirée est devenue une leçon de courage et d'abnégation. Car le portier Stéphane Ruffier s'est d'abord interposé sur le tir au but de Sala, avant d'enchaîner quelques parades exemplaires. Si l'ASSE avait inscrit 20 de ses 21 derniers buts en deuxième période, l'équipe ne peut pas être déçue de ne pas l'avoir fait ce soir à la Beaujoire pour ce nul (0-0), face à des Canaris qui ont bien trop attendu pour se jeter pleinement dans la bataille.

Bastia - Nancy: Pas de but sur un champ de patates

Dans des conditions climatiques difficiles et sur un terrain rendu presque injouable, Bastia et Nancy n'ont pas réussi à marquer le moindre but à Furiani, pour se séparer sur un nul (0-0), malgré quelques belles occasions corses. "Comment reprocher aux joueurs de ne pas être assez justes sur ce terrain ?", a pesté l'entraîneur de Bastia François Ciccolini. "Cela devient de plus en plus difficile de jouer là-dessus. On ne peut pas construire avec nos joueurs rapides et techniques. On a fait un bon match avec ces conditions. C'est impossible de faire trois passes". 

 Source

Commenter cet article

Archives