Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les salaires vont progresser de 2,7 % en 2016

Publié par MaRichesse.Com sur 6 Septembre 2016, 09:12am

Catégories : #INFOGRAPHIE, #ARGENT, #ECONOMIE

Les salaires vont progresser de 2,7 % en 2016

Bonne nouvelle pour les salariés ! Malgré une croissance poussive à 1,5% pour 2016, les salaires devraient augmenter en moyenne de 2,6% en 2016. Selon l'étude annuelle du cabinet Aon Hewittreprise dans Les Echos, ces augmentations pourraient se poursuivre en 2017 avec une hausse estimée à 2,3%.

 

Selon cette enquête réalisée menée auprès de 300 entreprises entre juin et juillet, cette hausse est supérieure aux prévisions du précédent baromètre, qui prévoyait + 2,4% sur l'année. Plusieurs explications sont avancées. Globalement, les résultats financiers des entreprises sont meilleurs, avec une reprise de l'activité dans de nombreux secteurs (automobile, immobiliers,..).

 

 

 

 

A demi mot, le cabinet Aon Hewitt avance qu'une partie des sommes attribuées par le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) se retrouvent sur les fiches de paie des salariés.

 

 
 

 

 

En outre, si les entreprises ont «dégraissé» leurs effectifs pendant la crise, le retour même faible de la croissance les engage à conserver leurs salariés et à favoriser ceux sur travaillant les métiers en tension et dans le secteur du digital, de la biotechnologie,... 

 

Au final, grâce à l'absence d'inflation, ces augmentations permettent d'améliorer le pouvoir d'achat même si, sur le terrain, le ressenti peut-être différent. Selon l'Insee, le pouvoir d'achat des ménages devrait progresser de 1,7% en 2016. 

 

Par rapport aux autres pays européens, cette augmentation des salaires en France reste plus faible qu'en Allemagne (+ 2,8%) et au Royaume-Uni (+ 2,9%) en 2016. «La France est l'un des pays européens où les augmentations sont les moins élevées. Les contraintes liées au salariat, surtout pour des PME, sont plus importantes», conclut le cabinet Aon Hewitt. 

  leparisien.fr

Commenter cet article

Archives