Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les familles des pompiers brûlés dans l'Hérault portent plainte

Publié par MaRichesse.Com sur 12 Septembre 2016, 03:06am

Catégories : #JUSTICE, #FRANCE

Les familles des pompiers brûlés dans l'Hérault portent plainte
Quatre pompiers ont été gravement brûlés début août alors qu'ils s'étaient réfugiés dans leur camion d'intervention, censé les protéger des flammes. Leurs familles ont porté plainte.

TF1 group

 

Pourquoi les camions n'étaient-ils pas aux normes ? Comment expliquer les défaillances ? Le 10 août, de violents incendies se déclarent au nord de Béziers, dans l'Hérault. 200 hectares de végétation partent en fumée. Quatre pompiers dépêchés sur place se retrouvent piéger par les flammes. Ils se réfugient dans leur camion comme l'indique la procédure. Mais le dispositif censé faire couler de l'eau sur leur véhicule ne fonctionne pas. Tous les quatre sont grièvement blessés. L'un d'eux, âgé de 24 ans, a même plus de 90% du corps brûlé.

 

Trois des quatres familles des soldats du feu ont décidé vendredi de porter plainte contre X, mettant en avant la vétusté du matériel utilisé. En principe, lorsqu'ils sont en proie aux flammes, les pompiers doivent pouvoir se réfugier dans leur camion. Ce dernier est construit pour ne pas laisser entrer les fumées. La cabine est également en surpression et des masques doivent leur permettre de respirer.

 

Pourquoi la radio d'un des camions concernés était-t-elle défaillante ?Le syndicat national des sapeurs-pompiers

 

"Pourquoi deux des CCF (camion-citerne feux de forêts) concernés par ce drame n'étaient-ils pas équipés de système de protection respiratoire ? Pourquoi l'autoprotection d'un des CCF concernés par ce drame était-elle défaillante ? Pourquoi la radio d'un des CFF concernés était-t-elle défaillante ?", a demandé vendredi  le syndicat national des sapeurs-pompiers professionnels FO.

 

Le ministre de l'interieur, Bernard Cazeneuve s'est rendu sur place mercredi pour leur apporter leur soutien. Le directeur du Sdis, le service départemental d'incendie et de secours de l'Hérault, a souhaité les rassurer vendredi en promettant des améliorations sur la sécurité des véhicules pour l'été prochain. 

 Source

Commenter cet article

Archives