Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les Airbus A380 d'occasion vont-ils fragiliser davantage les ventes d'A380 neufs ?

Publié par MaRichesse.Com sur 14 Septembre 2016, 13:00pm

Catégories : #TECHNOLOGIE, #ECONOMIE, #ENTREPRISE

Les Airbus A380 d'occasion vont-ils fragiliser davantage les ventes d'A380 neufs ?

Nouveau coup dur pour l'Airbus A380. Déjà fragilisé par des ventes au compte-gouttes depuis de nombreuses années qui l'ont poussé à réduire la cadence de production à un appareil par mois, le géant des airs européen va être prochainement confronté à un autre problème : le retour de lease des premiers appareils mis en service il y a moins d'une dizaine d'années. Autrement dit, le non renouvellement des compagnies clientes de leur contrat de location et la nécessité pour les sociétés de leasing qui en sont propriétaires de retrouver des clients en seconde main. 

 

Singapore Airlines se prononcera l'an prochain sur 4 autres appareils

Ces A380 d'occasion vont de facto concurrencer les ventes d'A380 neufs. D'autant plus que leur prix risque d'être très avantageux en raison d'une demande limitée pour ce type d'avions. Récemment, Willie Walsh le PDG d'IAG, la maison-mère de British Airways, Iberia, Aer Lingus et Vueling, a d'ailleurs indiqué qu'il pourrait acheter à l'avenir des A380 d'occasion, moins chers.

Ce processus vient de commencer. Ce mercredi, Singapore Airlines a annoncé qu'elle ne prolongera pas la location de son premier A380 lorsqu'elle arrivera à terme l'an prochain. Pour rappel, la compagnie singapourienne fut la première à exploiter le super jumbo européen, à l'automne 2007.

"Nos cinq premiers A380 ont une location de 10 ans, prorogeable. La première expirera en octobre 2017 et nous avons décidé de ne pas la prolonger", a dit un porte-parole de la compagnie aérienne singapourienne. "Pour les quatre autres, les décisions seront prises ultérieurement".

La compagnie singapourienne doit par ailleurs prendre livraison de cinq nouveaux A380 au premier semestre 2017.

Le phénomène pourrait également concerner Emirates qui fut le deuxième opérateur de l'appareil en 2008, et bien sûr d'autres compagnies clientes. 

 

Coût élevé de la reconfiguration des avions

Pour autant, recaser les A380 sur le marché de l'occasion ne sera pas une mince affaire. Beaucoup d'experts doutent de l'existence d'un marché de l'occasion pour cet appareil. En raison notamment des coûts élevés de la reconfiguration des cabines. En effet la plupart des A380 sur le marché aujourd'hui sont configurés de manière luxueuse, avec un très haut niveau de confort. En particulier ceux de Singapore Airlines ou d'Emirates.

Pas sûr que beaucoup de compagnies soient intéressées par des suites en première classe ou un bar à l'arrière du pont supérieur comme celui qui existe sur les exemplaires d'Emirates. Le coût de la reconfiguration peut en effet en dissuader plus d'un ou les pousser à obtenir de la part des entreprises de leasing des prix encore plus bas. Ce scepticisme sur l'existence d'un marché de l'occasion pour cet avion s'ajoute à d'autres inconvénients qui expliquent la faiblesse des ventes (319 ventes en 16 ans). D'une manière générale, les performances de l'avion, au regard de sa taille, sont jugées par les compagnies moins optimales que celles, par exemple, du Boeing 777-300 ER et demain du B777X et de l'A350-1000.

Airbus, de son côté, voit dans la décision de Singapore Airlines une bonne nouvelle.

"Nous sommes confiants pour le marché des A380 d'occasion, qu'on peut louer ou acheter à des tarifs intéressants. Cela représente une chance pour les nouveaux venus avec de nouveaux 'business models' de commencer l'exploitation de l'A380", a dit une porte-parole d'Airbus.

Commenter cet article

Archives