Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le Mondial de l'automobile sera t-il le dernier?

Publié par MaRichesse.Com sur 29 Septembre 2016, 03:37am

Catégories : #TECHNOLOGIE, #MONDE

Le Mondial de l'automobile sera t-il le dernier?

Il s'ouvre samedi au public et dès aujourd'hui à la presse, mais le cru 2016 du Mondial de l'automobile va s'ouvrir dans une curieuse ambiance, entre gris clair et gris foncé. Certes le secteur se porte bien et les Français ont retrouvé le chemin des garages.

L'année pourrait bien s'achever sur l'excellent score de 2 millions d'immatriculations, renouant ainsi avec des chiffres d'avant la crise. En plus, et pour la première fois depuis longtemps, les trois marques françaises présentent au cours du raout biennal de vraies nouvelles autos, et non pas seulement des concept-cars qui ne rouleront jamais ou des remaquillages de modèles existants.

2016-09-28-1475046391-5524199-C3.jpg
La nouvelle Citroën C3: un coup de jeune souffle sur la vieille marque ©Citroen

 
 

Peugeot et Citroën, sauvés de la faillite n'avaient aucune nouveauté à leur catalogue depuis deux ans? Ils sont de retour dans la course avec les SUV 3008 et 5008 pour le premier et une nouvelle citadine C3 pour le second. Des autos qui, sur le papier, sont bourrés de qualités, mais on en reparle dans quelques semaines lors des premiers essais. Renault de son côté, fidèle à sa déferlante de nouveaux modèles auxquels le losange nous a habitués depuis trois ans continue sur sa lancée en dévoilant le Koleos, un SUV Kadjar agrandi, ainsi que le nouveau Scenic. Et pourtant, malgré cet avis de beau temps, le salon parisien traverse plutôt une période de gros temps.

Des défections en rafale

C'est qu'il manque des marques à l'appel. Tour à tour, Ford, Mazda, Volvo, Aston Martin, Bugatti et d'autres constructeurs ont décliné l'invitation. Ils ne seront pas présents au Mondial. La faute à qui? Pas au manque d'affluence de la manifestation. Avec des records de fréquentation, surtout liés à la durée du salon qui s'étend sur quinze jours, c'est le plus visité au monde. Ce que ces marques déplorent, c'est le prix du m2, et surtout, leur manque de visibilité. Car à Paris, les constructeurs nationaux sont les rois de la fête. Renault et PSA occupent, le hall 1, situé près de l'entrée, et les importateurs sont confinés au loin, et parfois de l'autre côté du boulevard périphérique. Ford fait exception, étant donné son ancienneté en France, il a droit à une belle place comme les bons élèves, au premier rang. Mais sur le côté quand même, le long du mur, près des toilettes.

2016-09-28-1475046480-1093499-KOLEOS.jpg
Le SUV Renault Koleos: un Kadjar XXL ©Renault

 
 

Cette fronde des importateurs risque de se retrouver l'an prochain au salon de Francfort, qui se tient en alternance avec Paris. Si les prix de location sont moins élevés en Allemagne, la cause principale du mécontentement est la même : l'omniprésence des constructeurs nationaux, en pire. Car à la Frankfurter messe, le groupe VW, Mercedes et BMW ne s'octroie pas les meilleurs stands, mais carrément les halls de l'entrée, et en entier. Aux autres marques de se débrouiller, et de se partager les autres.

Genève en tête

Reste qu'un constructeur a besoin d'exposer ses nouveaux modèles et de profiter de l'engouement médiatique des salons. Alors ils se tournent vers la neutralité suisse. Chaque année, début mars, se déroule à Genève un autre salon de l'auto. Et il cumule tous les avantages. Le pays n'a pas d'industrie auto nationale et du coup, toutes les marques internationales sont sur un pied d'égalité. En plus, les halls d'expo sont à 5mn, à pied, de l'aéroport. Enfin, la manifestation se tient à l'orée du printemps, une période faste pour les ventes, puisque les clients peuvent passer commande et se faire livrer leur nouvelle monture avant leur départ en vacances. Cerise sur le gâteau, c'est au début du salon de Genève qu'est décerné le trophée de la voiture de l'année, le prix Goncourt de la bagnole.

Autant d'arguments qui ne font pas l'affaire du Mondial de l'automobile. Certes, une fois encore, de bien belles autos tourniquoteront sur de beaux podiums et vous les verrez ici comme ailleurs. Certes, le salon de Paris ne disparaitra pas, mais il pourrait se voir relayer au second plan et devenir un événement national, au même titre que le salon de Bruxelles. Pourra t-il à ce moment garder sa dénomination de Mondial?

2016-09-28-1475046569-6081-3008.jpg
Peugeot 3008: le nouveau SUV du lion ©Peugeot 

Source

Commenter cet article

Archives