Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La Pologne fait valser ses ambassadeurs

Publié par MaRichesse.Com sur 7 Septembre 2016, 03:18am

Catégories : #POLOGNE, #EUROPE

La Pologne fait valser ses ambassadeurs

Le gouvernement conservateur place des fidèles dans les grandes capitales mondiales

Le gouvernement polonais poursuit sans mollir son entreprise de main mise sur l'ensemble de l'appareil d'Etat. Après avoir tenté de mettre au pas la Cour constitutionnelle, repris le contrôle des grands media publics, révoqué les dirigeants des entreprises d'Etat pour y placer des fidèles, le Parti ultra-conservateur Droit et Justice (PIS) de Jaroslaw Kaczynski, grand vainqueur des élections législatives d'octobre dernier, s'est attaqué au réseau diplomatique du pays.

En quelques mois, une trentaine d'ambassadeurs ont été rappelés dont une petite vingtaine ont déjà été remplacés. Le mouvement a touché les grandes capitales mondiales, Moscou, Berlin, Londres, Lisbonne et Bruxelles, auprès des institutions communautaires.

  •  

Plus tôt dans l'année, ce sont les ambassadeurs à Madrid, Belgrade, Copenhague Tirana et au Vatican qui avaient été congédiés. A Paris, Andrzej Byrt a quitté il y a quelques jours le magnifique Hotel de Monaco, la résidence officielle de la rue Saint Dominique et il n'a pas encore été remplacé. Selon un observateur attentif, ce diplomate qui était arrivé il y a moins de deux ans n'était pas marqué politiquement et a juste été victime d'une « politique du chiffre ». 

 

Des départs annoncés dès le début de l'année

Car paradoxalement cette valse des ambassadeurs qui avait été annoncé dès le début de l'année par le ministre des Affaires étrangères Witold Waszczykowski a pris du retard. A l'origine, il était même prévu que ce vaste remaniement diplomatique touche aussi 1.500 fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères à Varsovie. Cela ne s'est pas fait et il a fallu un rappel à l'ordre comminatoire du président du PIS Jaroslaw Kaczynski, mécontent du manque d'enthousiasme du ministre pour que ce dernier accélère brusquement le mouvement.

La purge ne touche pas que l'Europe puisque le Canada la Tunisie et la Jordanie ont été visés et qu' à Washington, ce ne serait plus qu'une question de semaines. De nouvelles révocations-nominations sont attendues dans les semaines à venir, qui viseront aussi les consulats et les instituts. S'ils ne sont pas tous rappelés pour des raisons strictement politiques, les nouveaux arrivants sont en revanche tous des personnalités proches du PIS.

Ainsi le nouvel ambassadeur à Berlin, Andrzej Przylebski, philosophe et traducteur, a été membre du Conseil national de Développement que le président de la république Andrzej Duda, lui aussi issu du PIS a installé pour le conseiller. Dans le collimateur de l'Union européenne depuis des mois, le souverainisme intransigeant du nouveau gouvernement polonais ne semble pas décidé à s'infléchir.


Source

Commenter cet article

Archives