Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


L'Inde pèse ses options après l'attaque d'une base au Cachemire

Publié par MaRichesse.Com sur 19 Septembre 2016, 04:46am

Catégories : #INDE, #POLITIQUE

L'Inde pèse ses options après l'attaque d'une base au Cachemire

Les responsables indiens réfléchissaient lundi à l'attitude à adopter après l'attaque la veille contre une base militaire au Cachemire qui a coûté la vie à 17 soldats, la plus meurtrière depuis plus d'une décennie.

Les télévisions indiennes ont montré le ministre de l'Intérieur Rajnath Singh et des responsables de services de renseignement et de sécurité arrivant à une réunion au ministère de l'Intérieur. Le chef du gouvernement, le nationaliste hindou Narendra Modi, rencontrait ensuite ses principaux ministres pour discuter de la situation.

Des rebelles se sont introduits avant l'aube dimanche dans la base militaire d'Uri au Cachemire indien, située à proximité de la frontière de facto entre l'Inde et le Pakistan. Les combats de plusieurs heures ont coûté la vie à 17 militaires indiens. Il s'agit de l'attaque la plus grave depuis plus de dix ans dans cette région volatile, que se disputent depuis la partition les deux puissances nucléaires.

Dans une série de tweets dimanche, M. Modi a promis que "les personnes derrière cette méprisable attaque n'échapperont pas à la sanction". Des voix se sont élevés dans l'opposition et sur les réseaux sociaux pour appeler le gouvernement à considérer une réplique militaire à l'attaque d'Uri.

L'armée indienne a attribué la responsabilité de l'assaut au groupe jihadiste Jaish-e-Mohammad, basé au Pakistan voisin. Ce groupe avait déjà été montré du doigt lors d'une attaque similaire sur une base aérienne en janvier dernier au Pendjab (nord-ouest de l'Inde).

A Srignar, capitale d'été de l'Etat du Jammu-et-Cachemire, l'armée organisait lundi une cérémonie d'hommages à ses soldats morts avec dépôt de gerbes de fleurs.

L'Inde accuse le Pakistan de soutenir en sous-main les infiltrations et la rébellion armée dans la partie du Cachemire contrôlée par New Delhi. Islamabad a toujours démenti ces affirmations. 

 Source

Commenter cet article

Archives