Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


L'étrange tweet d'une fille assassinée 2 jours plus tôt

Publié par MaRichesse.Com sur 21 Septembre 2016, 02:10am

Catégories : #FAITSDIVERS, #ETATS-UNIS

L'étrange tweet d'une fille assassinée 2 jours plus tôt

Jacqueline Vandagriff, 24 ans, a été démembrée et brûlée la semaine dernière par un homme qu'elle rencontrait probablement pour la première fois. La dernière fois que la jeune femme a été vue vivante, elle quittait un bar de Frisco (Texas) accompagnée d'un homme, que la police pense être le meurtrier. A 6h30 le 14 septembre, des pompiers en intervention pour un feu ont découvert le corps démembré de l'esthéticienne. Divers interrogatoires et les enregistrements vidéo du bar ont rapidement mené les enquêteurs jusqu'à Charles Dean Byrant, 30 ans.

L'homme avait été arrêté plus tôt dans le mois pour intrusion criminelle et harcèlement. Arrêté le 18 septembre et inculpé de meurtre, le trentenaire a été incarcéré et sa caution fixée à 1 million de dollars, écrit le «Dallas Morning News». La police de Grapevine a décrit ce crime comme le pire scénario pour les parents d'une fille. «C'est quelque chose qui doit rappeler à tous ceux qui ont des enfants de leur dire qu'ils les aiment, le plus souvent possible», a déclaré le sergent Robert Eberling.

Il est possible que Jacqueline et son bourreau se soient rencontrés en ligne. Le soir de sa disparition, la jeune femme avait raconté sur Twitter avoir discuté avec un homme sur Tinder, et qu'elle le suspectait d'avoir utilisé un faux compte pour l'attirer dans ses filets. Elle a ajouté s'être déconnectée de l'application et s'être rendue dans un bar. Le soir-même, elle était filmée en compagnie de Charles Bryant. 

 

I'm glad I decided to get off tinder and waked to a bar

 
 

 


Alors que le médecin légiste était en train d'autopsier le corps de la victime, le compte Twitter de cette dernière a étrangement publié un message: «Jamais je n'aurais pensé me sentir comme ça».

Never knew I could feel like this

 
 

 


Cette publication laisse, pour l'heure, les autorités pantoises. Elles ne parviennent pas à expliquer d'où provient ce tweet. «Nous y travaillons», a déclaré le sergent Eberling.

 

Charles Byrant travaillait dans un club gay de Fort Worth, mais ne s'est plus présenté à son poste depuis lundi, soit la veille du meurtre. Le trentenaire est bien connu des services de police, à qui il avait déjà eu affaire à maintes reprises pour divers délits. Deux jours après la mort de Jacqueline, l'Américain avait tweeté: «Pleine lune, voyons dans quel pétrin je peux me fourrer.» 

 Source

Commenter cet article

Archives