Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Journée sans voitures à Paris : Anne Hidalgo et Fabrice Eboué continuent de se provoquer sur Facebook

Publié par MaRichesse.Com sur 27 Septembre 2016, 06:06am

Catégories : #PEOPLE, #POLITIQUE, #FRANCE

Journée sans voitures à Paris : Anne Hidalgo et Fabrice Eboué continuent de se provoquer sur Facebook

Parfois un dialogue superficiel en ligne, avec toute l’ironie qu’on adopte facilement sur les réseaux sociaux, peut devenir intéressant. Même si ça part d’une provocation et que ça se termine en défi. Il est possible d’entrer dans un débat de fond, celui de la politique de transport d’une grande capitale européenne, avec des vidéos mal filmées, des commentaires Facebook, de la mauvaise foi et des blagues parfois même assez drôles.

Le 25 septembre à la mi-journée, Fabrice Eboué, comédien habitant le 10e arrondissement de Paris, met en ligne une vidéo filmée dans sa voiture. Il s’adresse à la maire de la capitale, Anne Hidalgo, pour lui dire tout le bien qu’il pense de la « journée sans voiture XXL » parisienne.

« J’ai été chercher mon fils en banlieue chez ma mère. J’habite dans le 10e arrondissement et là, je peux plus rentrer chez moi parce que c’est Paris sans voiture. Je paie un loyer, j’ai acheté une voiture, je pensais que c’était pour avoir une certaine liberté de mouvement. Mais non, on n’a plus le droit de rien faire en voiture (…) Donc voilà, je suis bloqué comme un con. Evidemment y a pas de place parce que tout le monde a essayé de se garer comme moi. Donc un gros merci à Mme Hidalgo. »

« Je vous invite à découvrir http://ratp.fr/»

Il n’y a pas que Fabrice Eboué que la deuxième journée sans voiture a énervé. La vidéo a été vue un million de fois, abondamment commentée par ceux qui le félicitent, donnent leurs propres avis, débordent du sujet pour parler de la fin des voitures sur la rive droite de la Seine (qui a été votée le 26 septembre), et des « bobos qui ont ruiné Paris ».

Il y a aussi ceux qui se moquent d’Eboué, de la difficulté insurmontable de ne pas utiliser sa voiture un jour par an entre 11 heures et 18 heures. Parmi eux, Anne Hidalgo elle-même. Sûrement prévenue par un membre de son cabinet (on n’ignore pas longtemps une vidéo qui vous interpelle avec un million de vues), elle répond, pleine d’ironie, sur son compte Facebook officiel :

« Comme de nombreux internautes, j’ai été particulièrement touchée par votre vidéo, publiée hier matin sur les réseaux sociaux. Votre mine désemparée, votre gorge nouée par l’émotion, vos yeux embués de larmes à l’idée terrible de devoir renoncer à votre voiture, m’ont fait prendre conscience de la gravité de la situation.
Quelle épreuve terrible, pour ne pas dire insurmontable, d’être contraint un jour par an, à l’occasion de la journée sans voiture, de renoncer à son véhicule individuel ! Depuis vingt-quatre heures, j’ai donc mobilisé tous nos experts, scientifiques et innovateurs, afin de concevoir une solution qui vous permette, lors de la prochaine journée sans voiture, d’effectuer sereinement votre trajet Paris-banlieue.
Je suis heureuse de vous annoncer que LA solution a été trouvée. Elle est expérimentée aujourd’hui même par plusieurs millions d’audacieux Parisiens et Franciliens. Je vous invite à la découvrir au lien suivant : http://ratp.fr/»

« Je te demande de prendre le RER D après 22 heures »

Aller chercher l’humoriste sur le terrain de l’humour n’était peut-être pas la meilleure idée de la maire de Paris. Elle aurait pu lui répondre par les chiffres, dire qu’une journée sans voiture dans quelques arrondissements équivalait à une baisse moyenne de 20 % à 35 % de dioxyde d’azote, alors que 92 % de la population mondiale respire de l’air pollué, que la pollution tue « 2 500 » personnes chaque année à Paris.

Mais l’équipe de Mme Hidalgo a préféré lui répondre ironiquement « en l’invitant à découvrir » le site de la RATP. Fabrice Eboué l’a prise au mot et a posté une nouvelle vidéo, le 27 septembre. Il se filme sortant d’une rame de métro et dit à la maire qu’il a relevé son défi.

« A toi de relever le mien. Je te demande de prendre le RER D après 22 heures, entre Saint-Denis et Sarcelles. J’attends ta vidéo. »

« One point » pour Fabrice Eboué, qui termine en se moquant de ce qu’il considère comme les priorités de la municipalité : l’idée de créer « un espace en plein air, délimité, qui permettrait la pratique du naturisme » plutôt que de l’aider, lui, à trouver une place en crèche pour son fils :

« Maintenant que nous sommes réconciliés, serait-il possible de trouver une place en crèche pour mon fils, nous galérons depuis deux ans ? Je sais que vous êtes très occupée avec votre nouveau projet de parcs nudistes à Paris, mais comprenez ô combien je préférerais que mon enfant croise une puéricultrice avant un pénis. »


Source

Commenter cet article

Archives