Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Jonah Hill a-t-il perdu le sens de l'humour ?

Publié par MaRichesse.Com sur 13 Septembre 2016, 03:31am

Catégories : #TV, #PEOPLE

Jonah Hill a-t-il perdu le sens de l'humour ?

Particulièrement vexé par les blagues d'Ornella Fleury sur le plateau duGrand Journal, l'acteur américain a annulé toutes ses interviews en France. Simple susceptibilité ou bouderie justifiée ?

Victime bien malgré lui de l'humour encore maladroit d'Ornella Fleury, la nouvelle miss météo de Canal +, Jonah Hill a décidé d'annuler tous ces entretiens avec la presse française. Actuellement en pleine promotion de son nouveau film War Dogs, qui clôturera le festival de Deauville, l'acteur américain a paru très vexé à l'issu de son passage au Grand Journal. Pourtant, l'humour employé par la nouvelle miss météo de Canal + n'est pas si différent du sien. Être cru et vulgaire, c'est bel et bien ce qui a fait la réputation de l'acteur américain jusqu'à maintenant.

Si Jonah Hill en est ici aujourd'hui, ce n'est certainement pas grâce à des films d'auteur. Adepte de la comédie depuis ses débuts, l'acteur de 32 ans s'est fait connaître grâce à ses prestations dans Sans Sarah rien ne vaSupergrave, ou encore En cloque mode d'emploi… Avec ses potes Seth Rogen et James Franco, le comédien se constitue une collection de nanars impressionnante, qui lui ouvre de nouvelles portes.

Depuis le début des années 2010, le héros de Babby-sitter malgré lui a choisi d'élargir son champ d'action, au plus grand dam des cinéphiles. En 2011, Jonah Hill a été choisi pour jouer aux côtés de Brad Pitt dans Le Stratège. Ce film lui vaudra une improbable nomination pour l'Oscar du meilleur second rôle. Deux ans plus tard, bis repetita, il a été à nouveau nommé dans cette catégorie pour sa prestation dans Le Loup de Wall Street de Martin Scorsese. Depuis, Jonah Hill se prend pour un bon acteur dramatique. 

 

Des films grotesques

Son récent passage au Grand Journal le démontre, l'acteur a bel et bien oublié d'où il vient: la comédie. Il estime y avoir été «humilié». Pourtant, c'est lui qui a longtemps choisi ce registre, dans des films grotesques qui plaident constamment le second degré. Il y apparaît bien différent de la diva auquel renvoie son comportement aujourd'hui...

Les mots fleuris d'Ornella traduisent des scènes de sa filmographie. C'est bien lui qui, dans ses rôles au cinéma, a décidé d'avoir «du sang de règles sur les genoux» (Supergrave), de «se masturber devant 200 personnes (Le Loup de Wall Street)» ou encore de se faire «sodomiser par un démon de 3 mètres» (This is The End). Pas facile à assumer, certes. Masi à cela notre homme a brillamment répondu: «Et vous, vous vous faites sodomiser assez souvent aussi, d'après ce que j'ai entendu, non?». Des répliques de haute voltige. 

 Source

Commenter cet article

Archives