Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Il s'est passé quelque chose d'étrange dans la stratosphère

Publié par MaRichesse.Com sur 8 Septembre 2016, 05:37am

Catégories : #CLIMAT, #ESPACE, #SCIENCE

Il s'est passé quelque chose d'étrange dans la stratosphère

Un pattern de vent dans la stratosphère, qui est resté inchangé depuis 60 ans, vient de subir des changements. Les scientifiques cherchent toujours à comprendre pourquoi, indique la NASA.

 

Cette perturbation dans ce pattern (un phénomène que l'on peut observer de façon répétée lors de l'étude de certains sujets) de vent, appelée oscillation quasi biennale, n'aura pas d'impact immédiat sur notre climat. Mais une question intrigue les scientifiques: pourquoi ce brusque changement alors qu'il est resté inchangé pendant 60 ans?

"L'oscillation quasi biennale dans la stratosphère n'a jamais changé", selon Paul Newman, responsable scientifique au Goddard Space Flight Center de la NASA et qui est l'auteur de l'étude publiée dans Geophysical Research Letters. "Et si ce phénomène, si stable, a été perturbé du jour au lendemain, alors vous feriez mieux de vous poser des questions sur ce qui se passe."

Deux hypothèses
Ce pattern se répète invariablement tous les 28 mois, peut-on lire sur ce sitespécialisé. Les vents dans la stratosphère tropicale entourent la planète dans des directions alternatives vers l'est ou l'ouest pendant une période de deux ans. Les vents d'ouest se développent sur la partie supérieure de la stratosphère et ils descendent progressivement vers le bas, tout en étant remplacé par des vents d'est. Ensuite, ces vents d'est descendent à leur tour et ils sont remplacés par les vents d'ouest.

L'oscillation quasi biennale possède une influence conséquente sur les conditions stratosphériques. La quantité d'ozone dans l'équateur change de 10 % et l'oscillation influence aussi les niveaux de la perte de l'ozone dans la zone polaire. Paul Newman et ses collègues ont imaginé deux hypothèses pour expliquer ce phénomène inattendu: l'augmentation des températures et l'influence du phénomène "El Niño", très puissant en 2015 et 2016.

 

source

Commenter cet article

Archives