Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Hollande fait "les choses à moitié" (Macron)

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Septembre 2016, 04:05am

Catégories : #POLITIQUE, #FRANCE

Hollande fait "les choses à moitié" (Macron)

"Je ne construis pas ma démarche dans le rejet de ces années durant lesquelles j'ai conseillé et exécuté des réformes au sein du gouvernement. Mais si l'on veut réussir, on ne peut pas faire les choses à moitié, et malheureusement on a fait beaucoup de choses à moitié ! (...) explique l'ex-ministre de l'économie Emmanuel Macron dans les colonnes du Journal du Dimanche.

"J'ai exprimé les désaccords de manière apaisée, dès le début. J'ai été appelé au gouvernement par un Président qui connaissait mes convictions et je ne les ai jamais dissimulées. Je suis constant dans mon comportement." ajoute le ministre démissionnaire. 

Prié de dire ce qui le déciderait à se lancer dans la campagne présidentielle de 2017, Emmanuel Macron indique que son objectif "est que les idées progressistes soient présentes au second tour de l'élection présidentielle et gagnent pour pouvoir transformer notre pays".

En outre, il estime que Nicolas Sarkozy porte une vision de "rabougrissement de la France" et représente "la brutalité sociale" et "le cynisme".  L'ex-ministre de l'Economie juge que "si l'on regarde la frontière entre progressistes et conservateurs, il est clairement l'un des hérauts du conservatisme". 

Selon un sondage Odoxa pour Le Parisien, 53% des Français ne veulent pas qu'Emmanuel Macron soit candidat à la présidentielle, contre 45% qui le souhaitent. 51% des personnes interrogées disent avoir "une bonne opinion" du ministre démissionnaire. Son mouvement politique, En marche!, apparaît "dynamique" aux yeux de 73% des personnes interrogées, "courageux" (62%), compétent" (59%), il est perçu comme "incarnant le renouveau" pour 58% et "sachant où il va" pour 58%.

Enfin, il est jugé par 66% des Français comme étant "trop proche de la finance" et 68% pensent qu'il n'est pas "proche des gens". 

 Source

Commenter cet article

Archives