Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Gérard Collomb : il sera «difficile» pour Hollande de se présenter

Publié par MaRichesse.Com sur 27 Septembre 2016, 12:46pm

Catégories : #POLITIQUE, #FRANCE

Gérard Collomb : il sera «difficile» pour Hollande de se présenter

Il va être "difficile" pour François Hollande de redresser sa popularité afin de pouvoir être candidat à un deuxième mandat, a estimé mardi le maire PS de Lyon Gérard Collomb, soutien d'Emmanuel Macron, pointant les sondages "terribles" pour le chef de l'Etat. Interrogé sur iTELE sur le fait de savoir s'il était possible que le président de la République ne se représente pas, Gérard Collomb a dit "s'interroger". 

"Je m'interroge, je vois aujourd'hui quelle est sa difficulté avec l'opinion publique. Le sondage (Ipsos, ndlr) qui est paru hier (lundi) dans Le Monde était terrible de cette manière", a estimé le maire de Lyon, qui fait campagne pour l'ancien ministre de l'Economie Emmanuel Macron. "Je disais avant les vacances, si François Hollande ne réussit pas à retrouver la confiance des Français en septembre, en octobre, je ne pense pas qu'il veuille être candidat pour terminer à la cinquième place, ou la sixième place. Donc il faut effectivement qu'il regarde s'il arrive à regagner la confiance des Français ou non", a-t-il poursuivi. 

 

Macron ne souhaite pas participer à une primaire

Ce retournement dans l'opinion est-il possible ? "Ca va être difficile aujourd'hui mais c'est pour cela à mon avis qu'il multiplie les déplacements", a jugé Gérard Collomb. François Hollande a annoncé qu'il ferait savoir sa décision en décembre. Dans un sondage Ipsos pour le Cevipof paru lundi, le président est au coude à coude au second tour de la primaire socialiste avec Arnaud Montebourg, et, avec à peine 10% des intentions de vote, est devancé par Emmanuel Macron, crédité d'entre 12 et 14%.

Rappelant qu'Emmanuel Macron ne souhaitait pas participer à la primaire du PS, le maire de Lyon a d'ailleurs estimé que celle-ci pourrait s'avérer fatale au président sortant. "Lui (Emmanuel Macron) a toujours dit qu'il traçait sa voie de son côté. Il y aura peut être une primaire au PS, ce n'est même pas sûr d'ailleurs, je regardais les résultats qui peuvent être ceux de la primaire, 50% pour François Hollande, 50% pour Arnaud Montebourg, pour le président de la République, s'il y a une primaire et qu'il y a ces résultat, pour commencer la campagne présidentielle ça me semble extrêmement difficile", a jugé l'édile lyonnais. 

 Source

Commenter cet article

Archives