Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


F1 - GP d'Italie : Rosberg encore plus fort qu'Hamilton !

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Septembre 2016, 04:40am

Catégories : #SPORTS, #ITALIE

F1 - GP d'Italie : Rosberg encore plus fort qu'Hamilton !

Même au pays de FerrariMercedes reste le roi en F1. Les Flèches d'argent, bousculés au départ par les deux monoplaces italiennes, s'offrent un nouveau doublé, le quatrième cette saison. Et comme il y a quinze jours, c'est Nico Rosberg qui s'impose, lui qui n'avait jamais gagné à Monza. L'Allemand a eu un envol parfait alors qu'Hamilton, lui, est resté scotché sur le bitume et a été rétrogradé à la 6e place. Il est parvenu à prendre la 2e place à l'issue de la course, devant Vettel (Ferrari). Si ce Grand Prix n'était pas le plus spectaculaire de la saison, il a démontré que Rosberg était loin d'avoir abdiqué dans la course au titre : il pointe désormais à deux points du tenant du titre au classement (248 points contre 250 points) ! 

Rosberg imperturbable

Comme à Spa-Francorchamps, il y a quinze jours, Nico Rosberg a réussi un envol parfait à Monza. Il est parvenu à résister à Vettel (Ferrari), lui aussi auteur d'un très bon départ, avant de filer en tête et de rapidement creuser l'écart. L'Allemand signe d'ailleurs le meilleur temps dès le 2e tour. Au 15e tour, Rosberg compte déjà 10 secondes sur Vettel. Il file au stand au 24e tour, laissant à Hamilton la tête de la course pendant un tour, et perd un temps précieux à cause d'un problème de fixation du pneu. Pourtant, il reprend la première place et parvient à creuser l'écart à bon escient alors qu'Hamilton multiplie les attaques. C'est une affaire de première fois pour Rosberg : il n'avait jamais gagné à Monza et n'avait jamais connu sept victoires dans la même saison.

 

 

Rosberg and Mercedes looking good. 

He's 13 secs up on , 7 laps left.http://bbc.in/2cbwDJb 

 
 

 

 

Hamilton, mauvais départ, mauvais souvenir

Le champion du monde en titre ne pouvait pas faire pire à l'extinction des feux. Parti en pole position, Hamilton a eu du mal à mettre son moteur en régime avant de souffrir de patinage. Résultat : il se fait dépasser par cinq monoplaces (Vettel, Räikkönen, Bottas, Ricciardo) avant le premier virage. Le Britannique doit batailler pour revenir sur la tête de course : il dépasse Ricciardo (2e tour) puis Bottas (11e), sollicitant fortement ses pneumatiques.

Derrière les Ferrari, il joue l'intox : Hamilton assure à la radio que ses pneus sont trop usés, ce qui pousse la Scuderia à anticiper l'arrêt de ses pilotes. Hamilton tente alors de revenir au maximum sur Rosberg mais il est à la peine. À force d'attaquer de manière trop agressive, il sort d'ailleurs légèrement de la piste (42e tour). Hamilton termine donc deuxième - le 98e podium de sa carrière (seul Prost et Schumacher ont fait mieux) - lui qui n'a plus gagné depuis juillet dernier, en Allemagne. Mais pour le compétiteur qu'est Hamilton, ça commence à être long... 

 

 

 

 

Les Ferrari n'ont rien perdu !

En occupant la deuxième ligne sur la grille de départ, Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen avaient prouvé qu'ils donneraient tout sur les terres de Ferrari et sous les yeux du président de la marque, Sergio Marchionne. Grâce à des pneus super tendres et un meilleur départ qu'Hamilton, les deux Ferrari se hissent à la 2e (Vettel) et à la 3e place (Räikkönen) dès le premier virage. Lors de leur premier ravitaillement, Vettel s'immobilise 3,9 secondes (problème de fixation d'un des pneus) et ressort juste devant Räikkönen. Le second arrêt des deux pilotes est moins productif puisque le Finlandais ressort à la 5e place, derrière Verstappen, ce qui le prive de podium. Vettel, lui, n'a plus qu'à contrôler pour conserver la 3e position, ce qui lui permet de monter sur le podium pour la sixième fois de la saison. 

Spectaculaire accrochage entre Nasr et Palmer !

À l'issue du premier tour, la Sauber de Nasr et la Renault de Palmer se sont accrochées en sortie de virage. Sous la violence du choc, Palmer a perdu son aileron avant et a regagné les stands à deux reprises (3e, 9e tour). Nasr, lui, a écopé de 10 secondes de pénalité suite à cet accrochage avant d'abandonner, comme Palmer. Pour le Britannique, il s'agit déjà du cinquième abandon, un record cette saison dans le paddock. À noter que Pascal Wehrlein (Manor) a lui aussi abandonné (28e tour).

 

 

 

 

 

Massa et Button, la course des néo-retraités

L'émotion était palpable dans le paddock ce week-end à l'annonce des retraites de deux pilotes très expérimentés : Felipe Massa (Williams, 243 GP) et Jenson Button (McLaren, 302 GP). Le Brésilien, après un départ très agressif, termine « dans les points » à la 9e place alors que Button, lui, est 12e. Il a tenté d'attaquer Grosjean en fin de course mais le Français (Haas F1) est parvenu à défendre sa position avec succès. 

 Source

Commenter cet article

Archives