Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Etats-Unis : sous Bush, la Maison Blanche a perdu 22 millions d'emails

Publié par MaRichesse.Com sur 21 Septembre 2016, 03:48am

Catégories : #ETATS-UNIS, #INTERNET, #FAITSDIVERS

Etats-Unis : sous Bush, la Maison Blanche a perdu 22 millions d'emails

Hillary Clinton ne serait pas la seule à avoir des soucis avec ses emails. Comme le révélait Newsweek le 12 septembre dernier, la Maison Blanche aurait perdu 22 millions d'emails entre 2003 et 2009. Une période qui correspond au mandat du président américain George W. Bush. A cette époque, la Maison Blanche utilisait un serveur email privé détenu par le Comité national républicain. Newsweek souligne que l'administration de Bush n'était pas parvenue à stocker les correspondances, comme cela est pourtant requis par la loi. Le gouvernement avait ensuite refusé de se conformer à une citation à comparaître du Congrès concernant la recherche de certains emails. Une affaire passée relativement sous silence, alors que le scandale des emails d'Hillary Clinton avait donné lieu à plus de 560 000 articles et alimenté la presse mondiale pendant plusieurs semaines, rappelle Newsweek. 

 

Un silence gênant

Plus préoccupant, pendant toute une période, il y a un véritable blackout dans les différentes correspondances entretenues par le président américain de l'époque. Et il semblerait que les moments ne soient pas choisis au hasard. Par exemple, les archives n'ont pas retrouvé tous les échanges entre George W. Bush et le vice-président Dick Cheney quand il s'agissait d'évoquer la guerre en Irak raconte à Newsweek Thomas Blanton, directeur de la National Security Archive.

En 1978, le Congrès avait pourtant adopté une mesure exigeant que tous les documents des présidents créés après le 20 janvier 1981 soient préservés. Malgré la croissance du nombre d'emails de la Maison Blanche, 200 millions sous l'administration Bush selon Newsweek, il semblerait que cette directive du Congrès n'ait été respectée ni par Reagan ni par Bush. 

 Source

Commenter cet article

Archives