Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Des kilos de documents judiciaires confidentiels trouvés sur un trottoir

Publié par MaRichesse.Com sur 3 Septembre 2016, 02:35am

Catégories : #INSOLITE, #JUSTICE, #FRANCE

Des kilos de documents judiciaires confidentiels trouvés sur un trottoir

C'est en profitant d'une douce soirée d'été que Gilles Ducoudré a fait une découverte plutôt inhabituelle. Nous sommes juste avant le week-end du 15 août et cet habitant de Montargis passe à vélo dans la rue du Général-Leclerc. Devant les portes du Palais de Justice, où des poubelles sont déposées, un détail va attirer l'oeil de ce citoyen habitué à dénoncer les flottements de la vie de sa commune. 

 

J'ai trouvé des relevés d'empreintes génétiques, des noms de mineurs placés...Gilles Ducoudré

 

Dépassant du sac poubelle, c'est un en-tête du ministère de la Justice qui va faire tiquer Gilles Doucoudré, rapporte France Bleu Orléans. Intrigué, il récupère les documents et se retrouve en possession de données confidentielles. "Des compte-rendus d'audition, avec le nom des victimes et des présumés coupables, des numéros de téléphone, des adresses. J'ai trouvé des relevés d'empreintes génétiques, des noms de mineurs placés, beaucoup de documents qui n'avaient rien à faire dans des poubelles sur un trottoir", précise-t-il.

 

 

10 kilos de colis pour le Garde des Sceaux

 

Après avoir fait part de sa découverte sur son blog, Gilles Ducoudré décide de renvoyer le contenu des sacs poubelles à son propriétaire. Un colis de 10 kilos qu'il adresse non pas au tribunal de grande instance de Montargis, mais directement à Jean-Jacques Urvoas, le Garde des Sceaux. "Je ne voulais quand même pas qu'ils fassent comme si ça n'était pas arrivé".

Joint par France Bleu, l'Union syndicale des magistrats a exprimé son incompréhension, indiquant que "normalement, ces documents sont archivés quand l'instruction est terminée, ou bien détruits. [...] Comme il n'y a pas de broyeurs dans le bureau de chaque magistrat, ils ont pu être jetés dans une poubelle ordinaire, et traités comme des déchets classiques".

 

 

Arrivé à la Chancellerie le 19 août, le colis a été transféré à la direction des services judiciaires, accompagnés d'une demande de rapport à la cour d'appel d'Orléans. Reste à savoir où celui-ci finira. 

 Source

Commenter cet article

Archives