Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


«Comment je dis à ma fille que sa mère est morte?»

Publié par MaRichesse.Com sur 30 Septembre 2016, 08:52am

Catégories : #FAITSDIVERS, #ETATS-UNIS

«Comment je dis à ma fille que sa mère est morte?»

Le bilan de l'impressionnant accident de train survenu jeudi à la gare d'Hoboken s'élève pour l'heure à 114 blessés et une personne décédée. Celle-ci s'appelait Fabiola Bittar de Kroon, et les médias new-yorkais dressent vendredi son portrait. Agée de 34 ans, la Brésilienne était maman d'un bébé de 18 mois et menait une carrière qui la faisait voyager autour du monde. Elle et son mari envisageaient de mettre un deuxième enfant en route. «C'est terriblement triste de savoir que cette petite ne connaîtra jamais sa mère», a confié un proche au «New York Daily News»

 

Fabiola avait laissé sa fille à la garderie avant de se rendre à la gare d'Hoboken, en banlieue de New York. «Nous avons eu une discussion sympa pendant une petite minute. Elle m'a dit qu'elle était pressée» parce qu'elle avait un train à prendre, explique Carlos Magner, directeur de la crèche. Lorsque le train fou s'est encastré dans la gare, la malheureuse a été tuée par la chute de débris causée par l'impact, rapporte NBC New York

 

Une globe-trotteuse

Son mari était en déplacement hors du New Jersey au moment de l'accident. Il est allé récupérer sa fille quelques heures plus tard à la garderie après avoir appris le décès de son épouse. Effondré, l'homme était paniqué à l'idée d'annoncer la terrible nouvelle à son enfant: «Qu'est-ce que je lui dis? Comment je m'y prends?», a-t-il demandé au personnel de la crèche.« Ce n'est pas le genre de chose que l'on apprend à gérer. Soyez fort et soyez présent pour votre fille», lui a répondu le responsable, très ému.

Née à Santos (sud-est du Brésil), Fabiola avait épousé Daan de Kroon il y a huit ans. Ils ont notamment vécu à Miami (Floride) et à Sao Paulo, avant de s'installer à Hoboken, il y a un an. Avant de retourner aux Etats-Unis, où son mari avait décroché un nouveau job dans une multinationale, la Brésilienne travaillait pour la société SAP. «J'avais une fille belle et intelligente et j'ai une merveilleuse petite-fille. Son mari est un type formidable. C'est très dur pour nous», a réagi Sueli Bittar, mère de la victime. «Elle était ouverte, très intelligente et concentrée sur sa carrière. Elle aimait la vie en société, aller au restaurant et passer du temps avec ses amis», raconte un proche. 

 Source

Commenter cet article

Archives