Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Certains travailleurs de Caterpillar déjà recasés? Leur profil intéresse en tout cas

Publié par MaRichesse.Com sur 6 Septembre 2016, 06:51am

Catégories : #BELGIQUE, #FAITSDIVERS

Certains travailleurs de Caterpillar déjà recasés? Leur profil intéresse en tout cas

On le sait maintenant, le couperet est tombé vendredi : 2200 travailleurs vont perdre leur emploi chez Caterpillar, à Gosselies. Des travailleurs sur lesquels lorgnent déjà d'autres entreprises hennuyères. C'est le cas de Walcarius, à Mouscron. Une entreprise qui fabrique des structures métalliques.

Walcarius emploie une vingtaine de personnes. Elle se dit qu’elle embaucherait bien quelques travailleurs supplémentaires, des anciens de Caterpillar, réputés pour leur expertise et leur formation en interne.

"Reste à voir si la distance ne posera pas problème. Nous cherchons des soudeurs, des mécaniciens, des ingénieurs ou des dessinateurs. Du personnel qui travaille avec une grande précision. Autant de profils que l’on retrouve chez Caterpillar, explique Francis Walcarius, administrateur délégué de l'entreprise mouscronnoise. Nous devrions pouvoir facilement trouver 2, 3 ou 4 perspectives d’emploi chez nous. Si des gens de Caterpillar sont intéressés, nous sommes preneurs." L'entreprise ne travaillait pas directement pour Caterpillar, mais s'attend néanmoins à "un durcissement de la concurrence dans tout le secteur". Selon Francis Walcarius, "les entreprises qui travaillaient dans la tôlerie par exemple, pour Caterpillar, vont devoir trouver de nouveaux clients, très vite, pour amortir leurs investissements. Cela va provoquer une baisse des prix générale, nous allons devoir faire très attention, nous aussi. C'est un sujet très chaud, pour l'instant, y compris chez nous". 

 

Tous les sous-traitants ne seront pas impactés de la même manière

L'annonce de la fermeture de Caterpillar à Gosselies ne concerne pas la seule région de Charleroi. Ses travailleurs, mais aussi ses sous-traitants, directs ou indirects, sont disséminés un peu partout, jusque Mouscron pour certains. Il est difficile d'évaluer pour l'instant quelles seront les conséquences de la fermeture de l’usine dans tout le Hainaut.

Tout d'abord parce que les sous-traitants ne travaillent pas toujours directement avec Caterpillar. C'est le cas notamment dans les entreprises de constructions métalliques, des PME pour la plupart. Certaines répondent parfois à des commandes très ponctuelles. Et celles que nous avons contactées ne devraient donc pas être (trop) impactées en ce qui concerne l'emploi.

Plus directement touchées : les entreprises de services. On pense notamment au gardiennage ou au nettoyage. Deneyer par exemple, une entreprise de travail adapté (ETA) de Strépy-Bracquegnies envoie ainsi 5 de ses 130 travailleurs chaque jour à Gosselies pour l'entretien des espaces verts. Mais dans ce type de secteur, les entreprises ont rarement un seul client et peuvent donc assez facilement recaser leurs travailleurs. Pour autant que la conjoncture économique dans son ensemble ne se dégrade pas. 

 Source

Commenter cet article

Archives