Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Ce qui fait du Rafale un avion de chasse hors-norme

Publié par MaRichesse.Com sur 23 Septembre 2016, 04:26am

Catégories : #FRANCE

L’Inde signe l’achat de 36 avions de combat Rafale ce vendredi 23 septembre à New Delhi. Gros plan sur les caractéristiques exceptionnelles de ce concentré de technologie française, qui va coûter plusieurs dizaines de milliards d’euros.

Ce qui fait du Rafale un avion de chasse hors-norme

Au terme de presque un an et demi de rudes négociations entre Paris et New Delhi, le gouvernement indien a approuvé mercredi soir l'achat à la France de 36 avions de combat Rafale du groupe Dassault. Avec un montant proche de 8 milliards d’euros selon la presse indienne, ce contrat signé ce vendredi à New Delhi constitue ni plus ni moins une des plus grosses commandes à l'exportation pour l'avion de combat français. Mais qu’a donc de si particulier ce joyau de la technologie militaire tricolore ? Eléments de réponse. 

 

Une fabrication 100% française

24 mois. C’est la durée de fabrication d’un exemplaire de l’avion, un tiers pour la fabrication des pièces principales, un tiers pour l’assemblage des sous-ensembles, un tiers pour finaliser l’ensemble. 7.000 emplois dépendent du programme Rafale, entièrement fabriqué en France (en Ile-de-France, en Aquitaine et en Midi-Pyrénées). Outre Dassault (pour la maîtrise d’œuvre), Thalès (pour l’électronique) etSAFRAN (SAF-65,37 € -0,35 %) (pour les moteurs), 500 sous-traitants sont nécessaires à sa fabrication dans toute la France.

Site Dassault Aviation de Bordeaux-Mérignac, Rafale, montage moteur SNECMA M88 (Safran)

 

Tous droits réservés

Tous droits réservés

 

©Dassault Aviation - P.Stroppa

Un des programmes militaires les plus chers de l’Hexagone

Un peu moins de 40 milliards d’euros, un montant étalé sur 60 ans, c’est le coût total du programme Rafale pour l’Etat, en comptant les 225 appareils commandés (ou en passe de l’être) par la France depuis son lancement en 1988, le développement de l’avion et le soutien logistique.

>>> Vidéo. Dassault livre les 3 premiers Rafale à l'Egypte

 

 

 

Une super-autonomie, meilleure que la concurrence

3  heures 15. C’est l’autonomie en combat de l’avion, armé de six missiles air-air Mica et de réservoirs supplémentaires. En comparaison, le Typhoon dispose d’une autonomie de 2  heures 30, le F-18 de 2  heures 25
 et le Gripen de 1 heure 20. Le Rafale pèse 10 tonnes à vide et peut contenir 4,7 tonnes de kérosène dans ses ailes, plus 9,5 tonnes de charge supplémentaire (réservoirs externes supplémentaires ou armes lourdes). Il peut donc porter 1,5 fois son poids.

 

Tous droits réservés

Tous droits réservés

 

©Dassault Aviation - A.Daste

Un avion "couteau suisse"

Le Rafale, ultra-polyvalent, est l’avion de chasse qui remplace tous les autres. "C’est un vrai couteau suisse, capable de transporter à la fois des bombes et des missiles air-air, alors que la plupart des avions concurrents sont spécialisés. Une patrouille de 2 Rafale a le potentiel de 6 Mirage. Ainsi, alors que dans les années 1990, l’Hexagone disposait de près de 700 avions de combat, demain, les 225 Rafale prévus suffiront", explique Mathieu Durand, de Dassault Aviation. L’appareil peut atteindre une altitude de 55.000 pieds, soit 19 kilomètres, et a un rayon d’action de 1.500 kilomètres (soit 3.000 kilomètres aller-retour). Son radar à antenne active RBE2-AESA, développée par Thales, peut prendre en chasse simultanément 40 avions. Son balayage électronique permet d’assurer en même temps le suivi du terrain et la détection de cibles terrestres, aériennes ou navales.  

 Source

Commenter cet article

Archives