Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Ce qui change pour votre argent en octobre

Publié par MaRichesse.Com sur 30 Septembre 2016, 17:16pm

Catégories : #ECONOMIE, #ARGENT, #BELGIQUE

Ce qui change pour votre argent en octobre
Nouveau mode de calcul des indemnités maladie

Dans les grandes lignes, le calcul des indemnités de maladie devrait être réformé ce mois-ci et se centrer sur le salaire réel, en déduisant certaines primes (comme celles liées à l’ancienneté ou les cadeaux d’entreprise) ou encore les heures supplémentaires (si elles représentent au moins 10% de la rémunération). Certaines personnes vont par contre voir leur indemnité augmenter. C'est le cas de ceux qui sont passés à temps partiel avant de devoir interrompre totalement leurs activités professionnelles.

Plus de contrôle pour les congés maladie de longue durée

L'Institut national d’assurance maladie-invalidité (Inami) mettra sur pied ce 1er octobre une équipe de médecins qui accompagnera les malades dans leur retour sur le marché du travail. Après un mois, ces derniers, à l'exception de ceux atteints de maladies graves, devront répondre à un questionnaire visant à déterminer leurs chances de retour à la vie active.

Possibilité de consulter les droits de pension complémentaire constitués

L’onglet "ma pension complémentaire" sur mypension.be reprendra à partir du 1er octobre les contrats conclus via les employeurs ou les secteurs (Pension Libre Complémentaire pour Indépendants) et l’EIP (Engagement individuel de Pension) des indépendants, selon Steven Janssen, directeur général de Sigedis ("Sociale individuele Gegevens – Données Individuelles sociales") qui récolte, enregistre et gère les données de carrière des affiliés fournies par les assureurs et les fonds de pensions.

Pour savoir ce qu’on trouvera exactement dans cet onglet, lisez Vous saurez bientôt tout sur votre pension grâce à mypension.be

La combinaison d'une activité d'indépendant complémentaire et du chômage facilitée

Le gouvernement fédéral a pris ce vendredi un arrêté destiné à permettre de combiner plus facilement une allocation de chômage avec une activité d'indépendant complémentaire. La mesure va permettre aux personnes qui bénéficient déjà d'une allocation de chômage de se lancer (sous certaines conditions) comme indépendant à titre complémentaire. Auparavant, elles ne pouvaient cumuler ces deux activités que si elles étaient déjà indépendantes complémentaires avant de bénéficier d'une allocation de chômage.

"Nous devons faire tout ce qui est possible pour encourager les gens à quitter le chômage et leur permettre de le faire, par exemple au profit d'une activité d'indépendant", selon le ministre des Classes moyennes et des indépendants, Willy Borsus. "Il y a aujourd'hui en Belgique 237.513 indépendants à titre complémentaires. Il faut aussi soutenir cette catégorie d'indépendants, surtout quand on sait que l'année dernière, environ 10.825 indépendants complémentaires le sont devenus à titre principal. Très clairement, l'activité d'indépendant complémentaire est donc une des portes d'entrée vers l'activité à titre principal et donc vers l'emploi."

Suppression de la règle des 48h pour le travail intérimaire

Ce 1er octobre verra la suppression de la règle des 48 heures pour signer un contrat de travail intérimaire. Cette règle permettait jusqu'à présent de signer un contrat de travail intérimaire jusqu'à 48 heures après l'exécution de la tâche.

Cela menait cependant à une incertitude juridique. Il arrivait en effet souvent que le contrat soit traité administrativement lorsque le travailleur avait déjà commencé sa tâche ou l'avait terminée dans le cadre d'un contrat d'un jour.

Depuis juin, il existe une plateforme sur laquelle les intérimaires peuvent signer leur contrat. Grâce à la possibilité de signer via un pc, une tablette ou un smartphone en utilisant la carte d'identité électronique, l'intérimaire est sûr que son contrat de travail est signé lorsqu'il commence à travailler.

Modifications pour la réduction octroyée pour l’engagement de travailleurs âgés

La Région de Bruxelles-Capitale accorde une réduction des cotisations patronales en cas d’engagement de certains groupes de travailleurs. À partir du 1er octobre, l’accès à cette réduction sera plus restreint pour la catégorie des travailleurs âgés, selon Securex.

  • Le salaire trimestriel de référence, à partir duquel le travailleur âgé n’ouvre plus le droit à cette réduction, passera de 13.669 euros à 12.000 euros;
  • Le bénéfice de cette réduction se limitera désormais aux travailleurs âgés de 55 à 65 ans (au lieu de 54 à 65 ans).

Le montant trimestriel de la réduction sera désormais de 400 euros pour les travailleurs âgés de 55 à 57 ans, de 1.000 euros pour ceux âgés entre 58 et 61 ans et de 1.500 euros pour ceux entre 62 et 64 ans.

→ LIRE AUSSI: Bruxelles réforme ses aides à l’emploi

Dispense de cotisations pour les indépendantes après leur accouchement

Pour tout accouchement qui survient à partir du 1er octobre, une travailleuse indépendante "ne sera plus redevable d’aucune cotisation pour le trimestre qui suit le trimestre au cours duquel elle a accouché pour autant qu’à la suite de la naissance, elle remplisse les conditions pour bénéficier de l’assurance maternité", selon les explications de LegalWorld, le portail d’information juridique de Wolters Kluwer. Il est également prévu que les droits à la pension soient maintenus pour le trimestre en question.

→ LIRE AUSSI: Congé de maternité allongé pour les indépendantes à partir du 1er janvier 2017

Lancement du prêt wallon "coup de pouce"

La phase pilote d’un nouveau dispositif visant l’accès au financement des PME sera opérationnel dès ce 1er octobre et sera géré par la Sowalfin, selon l’Union des Classes Moyennes (UCM). "Le dispositif s'adresse aux particuliers qui prêtent à un ou plusieurs starters (entreprises âgées de cinq ans maximum)", selon les explications de l’UCM.  "Ils bénéficieront d'une réduction d'impôt équivalente à 4% du montant du prêt pendant les quatre premières années et à 2,5% pendant les quatre années suivantes. La durée du prêt est de huit ans maximum avec un plafond de 100.000 € par emprunteur et de 50.000 € par prêteur."

→ LIRE AUSSI: Pourquoi le prêt coup de pouce séduit peu les PME wallonnes

Fin du compte Crest20 chez AXA

Les clients d’Axa qui ont souscrit un contrat Crest20 avant la date du 31 janvier 2002 et qui sont mécontents de la baisse de taux ont jusqu’au 21 octobre pour faire part de leur volonté de racheter la totalité de leur réserve, moyennant une prime unique de 25%.

→ Doivent-ils accepter? Mon argent vous répond!

Fortuneo réduit les taux sur ses comptes d’épargne

En réalité, cette mesure sera d’application à partir de ce vendredi 30 septembre. Le taux de base du compte épargne Fortuneo Plus baisse en effet aujourd’hui et passe de 0,35% à 0,20%, tandis que la prime de fidélité reste inchangée (0,10%), selon le site guide-epargne.be.

Le taux de base du compte Fortuneo Plus Fidelité passe lui de 0,10% à 0,05% et la prime de fidélité de 0,40% à 0,30%.

Nouveaux comptes pour les clients professionnels de BNP Paribas Fortis

Ce 1er octobre, BNP Paribas Fortis lancera deux nouveaux packs pour ses clients professionnels.

  1. Le Pack Essential Pro (9 euros/mois) : il reprend les produits et services essentiels à chaque entrepreneur.
  2. Le Pack Flex Pro (24 euros/mois) : plus flexible, il est destiné aux clients dont les besoins sont plus complexes.

Par conséquent, les Pro Packs actuels seront automatiquement convertis vers le pack le plus avantageux pour les clients, selon les produits et les services qu’ils possèdent et compte tenu des nouveaux tarifs qui seront d’application ce 1er octobre 2016. Notez que le Compte à vue Pro (avec tarification à la pièce) continuera d’exister. 

Nouveau marathon de contrôles de vitesse le 3 octobre

Du lundi 3 octobre à 06h00 du matin au mardi 4 octobre à 06h00, la police mènera une série de contrôles de vitesse sur les autoroutes et routes secondaires du territoire. Les lieux où les contrôles seront réalisés ne sont pas encore connus, car les zones de polices locales doivent encore être consultées. "Mais notre expérience montre que la plupart des zones participent", affirme Peter De waele, porte-parole de la police fédérale. L'objectif de l'action est de sensibiliser la population aux excès de vitesse et de réduire les décès sur les routes. Il s'agira du 6ème marathon de contrôles. Près de 30.000 véhicules avaient été verbalisés lors de la précédente opération, en avril dernier.

→ Notez que c'est également ce mois-ci que sera lancé le plan de Koen Geens pour tacler la récidive au volant. Celui-ci prévoit notamment l’allongement du retrait provisoire de permis.

Fin du paiement de la rémunération en cash

Désormais, tous les paiements de rémunérations devront se faire par virement, assignation postale ou chèque circulaire. La loi du 12 avril 1965 relative à la protection de la rémunération des travailleurs stipule que l'employeur doit payer la rémunération "soit de la main à la main, soit en monnaie scripturale". À partir du 1er octobre, la loi prévoit que le paiement doit se faire de façon scripturale ou par virement. "L'objectif du législateur est d'éviter le travail au noir, et donc la fraude sociale, et d'assurer la transparence financière", selon le cabinet d'avocats spécialisés en droit du travail Claeys & Engels.

"Un paiement de la main à la main ne sera permis que si c'est prévu par une convention collective de travail conclue au sein d'un organe paritaire ou par un accord implicite ou un usage dans le secteur." C’est le cas pour cinq secteurs actuellement, selon l’Union des Classes Moyennes. "Il s'agit de l'agriculture et de l'horticulture (pour les saisonniers et les occasionnels), du commerce de détail indépendant (pour les étudiants occupés dans les boulangeries et les pâtisseries), de l'industrie et du commerce de diamant, et enfin des taxis et locations de voitures avec chauffeur, dans des conditions particulières."

ORANGE LANCE SES NOUVEAUX ABONNEMENTS

Orange a procédé à une refonte de sa gamme d’abonnements mobiles "Animaux". Ceux-ci seront lancés sur le marché lundi 3 octobre et pourraient bien faire du mal à Base qui a toujours été jusqu'ici un casseur de prix.Voici pourquoi

Renforcement de la coopération entre la Belgique et le Luxembourg en matière de sécurité sociale

Afin de lutter contre la fraude, les erreurs et les abus sur le plan de la sécurité sociale, la Belgique collabore déjà avec la France et les Pays-Bas. À partir du 1er octobre, cette collaboration se fera désormais aussi avec le Grand-Duché du Luxembourg, selon LegalWorld. "Plus concrètement, l’accord entre les deux pays prévoit l’échange de flux des données entre la Belgique et le Grand-Duché de Luxembourg, l’échange d’agents en vue d’effectuer des contrôles sur le territoire de l’autre pays, le recouvrement transfrontalier des dus et indus en cotisations et prestations", selon le portail d’information juridique de Wolters Kluwer. Par exemple, en cas d’arrêt de travail, cette coopération entre pays permettra à une institution du pays où travaille la personne, de demander à un médecin du pays où le travailleur réside de contrôler son incapacité de travail.

La monoroue doit être assurée

Jusqu’ici la monoroue n’était classée dans aucune catégorie de véhicule (étant donné que le législateur n’avait pas prévu qu’il y aurait un jour un engin de déplacement motorisé à une seule roue). À partir du 1er octobre, ce véhicule entrera dans la catégorie des engins de déplacement motorisés. Il sera donc soumis à l’assurance de type RC automobile en cas d’emploi sur la voie publique, faute de quoi le conducteur sera considéré comme non assuré.

Speed Pedelecs ou e-bikes rapides: pas des vélos, mais des cyclomoteurs

Les conducteurs d'un vélo électrique qui peut dépasser 25 km/h devront, à partir du 1er octobre, détenir un permis de conduire. Un casque et une plaque d'immatriculation seront également obligatoires. La règle vaut pour les véhicules dits "S-pedelecs", des vélos électriques qui peuvent atteindre la vitesse de 45 km/h. Pour obtenir le permis, il faudra passer un test théorique uniquement. Par ailleurs, les conducteurs d'un S-pedelec devront contracter une assurance.

→ LIRE AUSSI: Bellot veut un avantage fiscal pour les vélos électriques

Lancement des scooters électriques partagés à Bruxelles

Les premiers deux-roues du service Scooty seront disponibles à la location dès le début de ce mois. En effet, une première phase de tests en conditions réelles mettra à disposition une trentaine de scooters blancs et noirs. Les engins seront répartis dans des endroits clés à l'intérieur d'une zone qui s'étendra de la gare centrale au quartier européen, en passant par l'avenue Louise. Seule obligation pour l'usager: être titulaire d'un permis B.

Pour plus d’infos: Bouger à Bruxelles en scooter partagé

Lancement d’un service de voiturier à Bruxelles

Après une phase de test jugée très réussie cet été, un service voiturier sera mis en place à Bruxelles à partir de ce 1er octobre, selon Howard Agency, la société à l'initiative de ce service. Intitulé "Valet in The City", ce projet voiturier sera lancé sur le boulevard de Waterloo et "a pour but de désengorger la ville de Bruxelles de ses embouteillages et permet également aux commerçants de retrouver les potentiels acheteurs ayant déserté Bruxelles", explique la société dans un communiqué. Deux desks seront présents afin d'accueillir les utilisateurs du service. Concrètement, les voituriers prennent en charge le véhicule du client. Celui-ci, une fois son activité terminée, se le voit restitué au lieu désiré. "La population bruxelloise qui souhaite donc profiter du moment présent sera dès lors débarrassée du stress de trouver une place de parking dans Bruxelles", souligne-t-on encore. Le service voiturier aura lieu tous les vendredis après-midi, les samedis et les premiers dimanche du mois.

SUNDAY SHOPDAY

Ce dimanche 2 octobre, 4.839 commerçants ouvriront leurs portes dans le cadre du Sunday Shopday, une initiative de Comeos, la fédération du commerce et des services. Pour savoir quelles communes et quels commerces participent,cliquez ici. À Wavre par exemple, seulement 18 enseignes seront ouvertes.

C’est également le Sunday Shopday de Bruxelles, comme tous les premiers dimanches du mois. Le rendez-vous est donné dans "les grandes enseignes de la rue Neuve, les boutiques des Marolles, du Sablon, du quartier Grand-Place et Saint-Jacques et certaines boutiques du quartier Dansaert et de la rue de Namur… sans oublier les centres commerciaux Galerie de la Toison d’or et Anspach Shopping", selon I Shop on Sundays.

Les commerces d’autres villes ouvrent également chaque premier dimanche du mois ou carrément chaque dimanche. La liste de ces villes est disponible dans notre article: Où faire du shopping le dimanche et les jours fériés? 

 Source

Commenter cet article

Archives