Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Ce 11 Septembre qui a changé le ciel de New York

Publié par MaRichesse.Com sur 8 Septembre 2016, 07:25am

Catégories : #PHOTO, #ETATS-UNIS

Ce 11 Septembre qui a changé le ciel de New York

Le 11 septembre 2001, à 8 h 46, un avion s'écrase contre la tour nord du World Trade Center, à New York. Dix-sept minutes plus tard, c'est au tour de la tour sud d'être percutée. Après avoir été défigurée, la métropole américaine a su redessiner sa ligne d'horizon. Retour en images sur un paysage urbain forcé à se transformer.

Un texte de Sophie-Hélène Leboeuf

Lors des attentats, un troisième appareil a frappé le Pentagone, à Washington D.C., et un quatrième s'est abîmé dans un champ de Shanksville, en Pennsylvanie. Mais c'est New York, symbole de la puissance économique du pays, qui a payé le plus lourd tribut de cette série d'actes terroristes, avec plus de 85 % des quelque 3000 victimes.

Inaugurées en 1973, les tours jumelles, alors parmi les plus hautes du monde, se sont effondrées le jour même, laissant place à un vide surnommé Ground Zero.

Il a fallu 12 ans pour que soit achevée sur les terrains du complexe d'immeubles d'affaires World Trade Center la construction d'un nouveau venu sur la ligne d'horizon de Manhattan. Avec ses 104 étages et sa hauteur totale de 541 mètres, le One World Trade Center est aujourd'hui le plus haut gratte-ciel des Amériques.

La présence des tours jumelles était évidemment notable dans les environs du complexe, notamment, à quelques rues de là, près du Woolworth Building, d'où on voit aujourd'hui la nouvelle reine du ciel new-yorkais.

Mais il n'y a pas que dans le voisinage immédiat de Ground Zero que le changement apporté au paysage urbain saute aux yeux.

On le remarque notamment depuis les abords d'autres icônes new-yorkaises, comme l'Empire State Building, près duquel on peut apercevoir les constructions disparues et les nouvelles venues, en arrière-plan, à droite.

C'est la même chose depuis Liberty Island, où trône la statue de la Liberté, d'où on a une bonne vue sur les édifices qui se profilent dans le ciel new-yorkais.

Le One World Trade Center, lui, est construit pour y rester. On y a consacré près de 4 milliards de dollars et 48 000 tonnes d'acier. Forteresse de verre, de béton et d'acier, l'édifice est conçu pour résister aux attaques terroristes.

Les 19 premiers niveaux forment ainsi le podium, la base renforcée du bâtiment conçue pour résister aux explosions. L'édifice compte en outre 70 ascenseurs protégés par un noyau central en béton armé, et chaque étage dispose de zones refuges accessibles par des escaliers conçus uniquement par les pompiers.

Malgré les impératifs de sécurité, l'édifice reste accessible au public, du moins en partie.

Photo : Roberto Machado Noa/LightRocket via Getty Images

Après avoir accueilli ses premiers locataires, fin 2014, le nouveau géant a ouvert son observatoire, aménagé sur trois étages, quelques mois plus tard. À plus de 400 mètres du sol, ses visiteurs peuvent profiter de vues panoramiques spectaculaires qui, dit-on, permettent de voir au-delà de 80 kilomètres.

Le complexe d'affaires compte notamment d'autres édifices, comme 4 World Trade Center (WTC) et 7 WTC (auxquels viendront s'ajouter 2 WTC et 3 WTC) et une gare, construite au coût de 4 milliards de dollars, ce qui en fait la plus chère du monde.

Quant au trou béant laissé par la destruction des tours jumelles, il a laissé sa place à un mémorial érigé en l'honneur des victimes.

Photo : Roberto Machado Noa/LightRocket via Getty Images 

Source

Commenter cet article

Archives