Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Canonisation : 5 choses étonnantes à savoir sur mère Teresa

Publié par MaRichesse.Com sur 3 Septembre 2016, 18:46pm

Catégories : #RELIGION, #PEOPLE, #5-TRUCS-A-SAVOIR

Le pape François s'apprête à canoniser dimanche mère Teresa de Calcutta, une icône mondiale de l'engagement en faveur des plus pauvres. L’occasion de se pencher sur des aspects méconnus de la personnalité de la religieuse au sari blanc.

Canonisation : 5 choses étonnantes à savoir sur mère Teresa
  • Une enfance aisée

    Gonxhe Agnes Bojaxhiu est née le 26 août 1910 dans une famille albanaise aisée et très pieuse du Kosovo à Skopje, alors dans l'empire ottoman et aujourd'hui capitale de la Macédoine. Son père était à la tête de plusieurs entreprises en bâtiment. A 18 ans, elle entre chez les sœurs de Notre-Dame de Lorette à Dublin avant de partir à Calcutta où elle enseignera durant 20 ans la géographie dans une école de jeunes filles issues de la classe aisée.

  • 2Des doutes sur l’existence de Dieu

    Dix ans après sa mort, en 2007, des lettres rédigées par Mère Teresa sont divulguées. Surprise : il lui arrivait de douter en l’existence de Dieu. "Où est ma foi ? Tout au fond de moi, où il n’y a rien d’autre que le vide et l’obscurité... Je n’ai pas la foi. "

  • 3Une opposition farouche à l’avortement

    En 1979, Mère Teresa se voit décerner le prix Nobel de la paix. Durant son discours, elle va tenir des propos virulent sur l’avortement, qu’elle considère comme “le plus grand destructeur de la paix (…) Un meurtre direct par la mère elle-même". En 1994, lors de la Conférence internationale sur la population au Caire, elle avait alors condamné l'avortement même dans les cas les plus extrêmes, comme le viol.

  • 4Des liens avec des personnalités contestées

    Au grand dam de certains critiques, Mère Teresa se montre guère regardante sur l'origine des dons qu'elle reçoit. Même quand il s’agit de Charles Keating, un escroc américain notoire. Elle interviendra d’ailleurs à son procès en 1992. Mère Teresa répond à ces accusations en disant que ce "qui compte pour moi, c’est que je puisse m’occuper des pauvres".

  • 5Une canonisation redoutée… par Mère Teresa elle-même

    En 1982 : "Si un jour je deviens une sainte, je serai sûrement celle des ténèbres, je serai continuellement absente du paradis."

Commenter cet article

Archives