Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Anne Hidalgo et Fabrice Eboué s'envoient des piques sur Facebook

Publié par MaRichesse.Com sur 27 Septembre 2016, 19:01pm

Catégories : #POLITIQUE, #FRANCE, #INSOLITE

Anne Hidalgo et Fabrice Eboué s'envoient des piques sur Facebook

Fabrice Eboué a exprimé le mécontentement de nombreux Franciliens dimanche dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux où il se plaignait des restrictions imposées par la journée sans voiture dans Paris. Mais l’humoriste s’était aussi attiré les critiques d’internautes qui lui reprochaient son manque de « conscience écolo ».

 

Anne Hidalgo s’est invitée lundi dans le débat sur le compte Facebook du comédien, avec un message particulièrement ironique.

Capture d'écran de la réponse d'Anne Hidalgo à Fabrice Eboué.
Capture d'écran de la réponse d'Anne Hidalgo à Fabrice Eboué. - FB/FabriceEboué

« Votre mine désemparée, votre gorge nouée par l’émotion, vos yeux embués de larmes à l’idée terrible de devoir renoncer à votre voiture, m’ont fait prendre conscience de la gravité de la situation », a écrit la maire de Paris en réponse à la vidéo de Fabrice Eboué. L’édile s’est, dit-elle, creusé la tête. Et après avoir « mobilisé tous nos experts, scientifiques et innovateurs », Anne Hidalgo a trouvé une solution au problème de transport de l’humoriste : prendre le métro ou le RER, déjà « expérimentés aujourd’hui même par plusieurs millions d’audacieux Parisiens et Franciliens ».

Défi relevé et place en crèche

Fabrice Eboué n’a pas lâché l’affaire, au contraire, en publiant ce mardi matin une nouvelle vidéo sur Facebook adressée à « Annie Dalgo ». Se filmant dans un métro, il assure avoir relevé le défi lancé par la maire de Paris et l’appelle à relever le sien, c’est-à-dire prendre « le RER D après 22 h entre Saint-Denis et Sarcelles ».

Afin d’avoir le dernier mot, l’humoriste en profite, en légende de la vidéo, pour demander une place en crèche pour son fils, trollant au passage « le nouveau projet de parcs nudistes à Paris » de l’édile : « Comprenez ô combien je préférerais que mon enfant croise une puéricultrice avant un pénis ». Pas sûr qu’Anne Hidalgo poursuive la discussion dans ce sens-là.

Commenter cet article

Archives