Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Alimentation: des substances toxiques dans les repas des tout-petits

Publié par MaRichesse.Com sur 29 Septembre 2016, 07:39am

Catégories : #ALIMENT, #BEBE, #SANTE-BIEN-ETRE, #SCIENCE

Alimentation: des substances toxiques dans les repas des tout-petits

Le contenu des assiettes des tout-petits présente des risques: c'est en quelque sorte la conclusion d'une vaste étude menée par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses), de l'environnement et du travail (Anses). Selon ses conclusions, neuf polluants, dont des métaux lourds et des PCB (polluants organiques persistants, NDLR), sont présents dans l'alimentation des enfants en bas âge. Pour parvenir à cette conclusion, l'organisme a passé au crible pendant six ans près de 670 substances dans 5.484 produits achetés.

"L’Etude de l’alimentation totale infantile (EATi) couvre en effet plus de 95% du régime alimentaire des tout-petits", a expliqué l'agence par le biais d'un communiqué, précisant que "pour 90% des substances évaluées, le risque peut être écarté". Toutefois, certains points méritent une vigilance particulière: parmi les substances incriminées, retrouvées notamment dans le lait en poudre, les petits pots et les biscuits, 16 nécessitent une réduction de l’exposition, dont neuf de manière prioritaire (métaux lourds tels qu’arsenic ou polluants organiques persistants tels que PCB, par exemple).

Face à ces résultats, l’Anses recommande donc des actions visant à diminuer l’exposition de la population infantile à ces substances et à acquérir des connaissances complémentaires permettant d’affiner les évaluations de risques. 

L'organisme rappelle également que la diversification alimentaire ne doit pas intervenir avant le sixième mois, l'introduction à d'autres aliments étant la première source d'exposition à ces polluants.  Pour l'Anses, seuls le lait maternel ou les préparations infantiles permettent de couvrir les besoins du nourrisson. Quant au lait courant, il ne serait pas adapté aux besoins nutritionnels des enfants de moins d’un an.

En parallèle, l'organisme encourage les parents à "varier le régime alimentaire et les sources d'approvisionnement"après six mois afin de limiter la contamination des enfants.  

 Source

Commenter cet article

Archives