Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Algérie. Pas d’école pour les filles non voilées !

Publié par MaRichesse.Com sur 7 Septembre 2016, 07:57am

Catégories : #AFRIQUE, #RELIGION, #ECOLE

Algérie. Pas d’école pour les filles non voilées !

“Sebbala vient d’être victime d’une agression qui devrait intéresser beaucoup de monde. Son lycée de jeunes filles refuse l’accès aux élèves qui ne portent pas le foulard islamique. Les lycéennes récalcitrantes ont été renvoyées et les parents ont eu droit pour comble d’audace, à une leçon de morale administrée par l’agent d’accueil qui leur enjoint de ‘bien éduquer leurs filles’; entendez, leur apprendre à se couvrir entièrement la tête, à regarder par terre, à obéir au petit frère et à attendre tranquillement d’être livrée à un homme que la famille aura choisi”s’indigne Algérie-Focus.  


Située du côté de Draria, dans la proche banlieue au sud-ouest d’Alger, la cité des 1600 logements de Sebbala est un lieu “moins hideux qu’ailleurs mais c’est du même tabac, c’est-à-dire sans finition, où les ascenseurs sont en grève, et où on a la boue en hiver, la poussière en été et l’ennui toute l’année.” Il s’agit d’un“quartier sans commodités”, où les seuls lieux publics “se résument au cimetière et à la mosquée”, relate le site algérien.
 

C’est dans ce contexte que l’incident s’est produit, remettant en question “les fondements mêmes de notre république”, poursuitAlgérie-Focus. L’agent gardant le portail de l’établissement a-t-il agi de sa propre initiative, s’autoproclamant autorité morale ? Oui bien “sur ordre pour tester la réactivité des parents d’élèves et les réactions de l’opinion, avant d’aller plus loin dans la restriction des libertés” s’inquiète le site d’information qui demande“d’ouvrir une enquête pour éviter que ce genre d’incident ne se renouvelle”

 

Et de déplorer : “Il est inutile de critiquer encore une fois l’administration et les responsables éducatifs. Ils sont à l’image du pays et il n’y a pas de raison qu’ils échappent au laisser-aller et au laisser-faire qu’on déplore quotidiennement. On considérait, ou du moins on espérait qu’on ne toucherait jamais à des sanctuaires comme les établissements d’enseignements et qu’on laisserait nos jeunes accéder au savoir sans entrave ni contrainte.”  


Et face à cette tentative de “wahhabisation des esprits”, c’est aux parents finalement de s’organiser pour clarifier la situation avec les responsables du lycée. Et de conclure : “La suite de cette affaire apportera suffisamment d’indications sur la détermination des autorités en charge de l’éducation de nos enfants à ne pas polluer leur environnement par des combats d’arrière-garde importés de wahhabie’et prétendument religieux et qui n’ont pas leur place dans un lieu où on fait ses humanités et où on apprend à respecter la liberté et le respect d’autrui.”

 

Commenter cet article

Archives