Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


A 70 ans, il décide de devenir stagiaire

Publié par MaRichesse.Com sur 22 Septembre 2016, 03:27am

Catégories : #INSOLITE, #EMPLOI

A 70 ans, il décide de devenir stagiaire

Un retraité avec trente-cinq ans d'expérience en communication devient stagiaire au service communication d'un laboratoire pharmaceutique.

Dans le film Le Nouveau Stagiaire, un retraité de 70 ans joué par Robert de Niro devient le stagiaire de la jeune directrice d'un site d'e-commerce. Après avoir vu ce film dans un avion, la directrice de la communication du groupe pharmaceutique américain Pfizer s'est dit qu'elle aussi, elle aimerait bien avoir un stagiaire senior, rapporte le site Fast Company. Elle a donc recruté un de ses amis, Paul Critchlow, un retraité qui s'ennuyait.

Après avoir été soldat pendant la guerre du Vietnam, journaliste pour le Philadelphia Inquirer et directeur de communication pour la banque Meryll Lynch, Paul Critchlow est donc devenu stagiaire d'été chez Pfizer, où il est rémunéré comme les autres stagiaires, seize euros de l'heure. Etant donné qu'il a récemment vendu sa maison new-yorkaise pour neuf millions de dollars, le salaire n'était pas un problème.

Consciente du potentiel de cette expérimentation pour l'image positive de l'entreprise, Sally Susman, la directrice de la communication, a invité un journaliste du magazine Fast Company à suivre l'aventure de ce vieux stagiaire.

 

 

Un poste de consultant

Comme le note le journaliste David Zax dans son article, Critchlow était un peu exploité par Pfizer, dans la mesure où ses responsabilités –conseiller la directrice, écrire pour le site web– correspondaient plutôt à un poste de consultant qui aurait été beaucoup mieux rémunéré, surtout pour quelqu'un avec autant d'expérience que lui.

 

Mais, après avoir pris sa retraite, Critchlow avait recherché des postes de consultant, sans succès, avant d'accepter ce stage. L'idée était que ce retraité apprendrait aussi quelque chose de ses jeunes collègues étudiants: ceux-ci ont été chargés de lui apprendre à utiliser les réseaux sociaux et Critchlow a pû s'entraîner à faire des présentations dynamiques pour un public jeune

«Contrairement aux stéréotypes que j'avais, les millennials ne sont pas superficiels. Ils sont bien informés et désireux de régler les problèmes de la société», a écrit Critchlow sur le site de Pfizer.

Une de ses collègues stagiaires a notamment dû lui expliquer que la timeline d'un compte Facebook n'avait pas vraiment de début ni de fin, car elle était constamment mise à jour. Quant à Critchlow, il lui a donné de nombreux conseils de carrière.

La directrice de la communication de Pfizer n'est pas encore sûre que ce genre de stage seniors sera proposé l'été prochain, dans la mesure où les conditions étaient idéales et difficiles à reproduire: elle était l'amie de Critchlow et il n'avait pas besoin d'argent. Pour d'autres retraités, travailler dans leur industrie de prédilection pour une fraction de leur ancien salaire pourrait être considéré comme une insulte. 

 Source

Commenter cet article

Archives