Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


22 % des Canadiens de 13 à 18 ans ont sérieusement­­ envisagé le suicide

Publié par MaRichesse.Com sur 8 Septembre 2016, 09:35am

Catégories : #ADO, #CANADA, #FAMILLE

22 % des Canadiens de 13 à 18 ans ont sérieusement­­ envisagé le suicide

Un adolescent québécois sur cinq a songé au suicide dans la dernière année, révèle un sondage de Jeunesse, J’écoute, qui constate aussi que près de la moitié des jeunes en détresse ne va pas chercher de l’aide.

«La réalité d’un jeune qui vit des situations difficiles et qui en vient à la longue à penser au suicide, c’est malheureusement assez bouleversant», réagit Alain Johnson, directeur des services cliniques chez Jeunesse, J’écoute.

Cet organisme révèle aujourd’hui des statistiques inquiétantes au sujet du suicide chez les jeunes de 13 à 18 ans. Au Québec, 20 % des ados ont songé au suicide depuis un an, soit un peu moins que la moyenne fédérale (22 %).

«Bouleversant»

<b>Alain Johnson</b><br />
Jeunesse, J’écoute
PHOTO COURTOISIE JEUNESSE J'ÉCOUTE
Alain Johnson
Jeunesse, J’écoute

À noter que ce taux est similaire aux années antérieures. Or, ce qui préoccupe le plus l’organisme est de voir que près de la moitié des jeunes en détresse (47 %) n’en ont discuté avec personne.

«C’est ce qui m’inquiète, dit M. Johnson. [...] C’est aussi la responsabilité des parents et des adultes autour d’eux d’en parler pour briser les tabous.»

Certains facteurs (violence, consommation de drogues) sont aussi davantage liés aux risques suicidaires.

Réalité virtuelle

Soulignons également que près de deux fois plus de jeunes qui sont allés chercher de l’aide en lien avec le suicide cette année à Jeunesse, J’écoute l’ont fait par clavardage, plutôt qu’au téléphone.

Par ailleurs, 55 % des jeunes interrogés qui avaient envisagé le suicide ont dit avoir cherché de l’information sur internet ou les médias sociaux.

«La réalité virtuelle est devenue leur réalité, dit M. Johnson. Ils sont de plus en plus connectés, et comme société, nous avons le défi de réussir à faire de la prévention et offrir de l’aide dans leur monde.»

Selon ce dernier, l’important est de demeurer alertes lorsqu’un message ambigu est publié, notamment sur Facebook.

Or, malgré les problèmes d’intimidation­­ souvent liés aux réseaux sociaux, M. Johnson précise qu’ils peuvent aussi servir­­ à faire connaître de bons organismes d’aide.

«Il faut arrêter de diaboliser l’univers d’internet. Ils peuvent permettre à un groupe d’aider un ami», dit-il.

Facebook a mis en ligne une page offrant­­ des ressources d’aide aux personnes qui songent au suicide ou à celles qui craignent pour un proche.


♦ Pour rejoindre Jeunesse, J’écoute: 1 800 668-6868

 

LES RÉSULTATS DU SONDAGE

  • 22 % des Canadiens de 13 à 18 ans ont sérieusement­­ envisagé le suicide dans la dernière année (20 % au Québec)
  • Les filles sont deux fois plus à risque de songer au suicide que les garçons: 67 % contre 33 %
  • 46 % des jeunes en détresse avaient préparé un plan pour mettre fin à leurs jours

À qui se confient les jeunes suicidaires?*

*Plus d’une réponse possible 

  • Ami: 54 %
  • Chum/blonde: 38 %
  • Mère: 33 %
  • Père: 15 %
  • Frère/soeur: 14 %

Parmi les ados qui ont envisagé le suicide:

  • 55 % s’étaient informés sur internet ou les médias sociaux
  • 75 % avaient des problèmes d’image de soi ou d’image corporelle 
  • 27 % avaient été victimes de violence à la maison ou à l’école
  • 23 % avaient également des problèmes de dépendance aux drogues ou à l’alcool

♦ Le sondage a été effectué auprès de 1319 adolescents de 13 à 18 ans partout au Canada, en mai 2016

Commenter cet article

Archives