Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Voyager serait bon pour nos neurones, selon la science

Publié par MaRichesse.Com sur 3 Août 2016, 10:00am

Catégories : #VOYAGE, #SANTE-BIEN-ETRE, #CERVEAU

Voyager serait bon pour nos neurones, selon la science

Changer d'air, se ressourcer, faire de l'exercice ou se reposer, quelle que soit notre destination et notre programme une fois sur place, les voyages sont bons pour notre corps comme pour notre esprit. Et il existe un type d'activité à pratiquer lors de nos séjours qui aurait en outre la capacité d'améliorer nos capacités cérébrales, d'après de nouvelles études scientifiques. Il s'agit de la randonnée en pleine nature. Rassurez-vous, un simple break au coeur de la nature, peuplé de balades, fera également très bien l'affaire. 

 

Chasser les pensées négatives

Une randonnée en pleine nature nous plonge dans le calme et l'émerveillement, mais, surtout, ça nous vide l'esprit et nous empêche de ruminer. En effet, à l'issue d'une étude publiée dans "Proceedings of the National Academy of Sciences " les chercheurs ont constaté que passer du temps dans la nature diminuait de manière assez spectaculaire nos pensées négatives.

 

 

 

On se met au vert et on déconnecte
On se met au vert et on déconnecte

Pour les besoins de leur enquête, les chercheurs ont fait appel à des participants qu'ils ont scindé en deux groupes : l'un s'est baladé pendant 90 minutes dans un milieu urbain, l'autre a marché pendant la même durée mais au sein d'un environnement naturel. S'il n'y a pas eu de changement significatif pour le groupe s'étant baladé en ville, celui qui avait jouit d'une promenade au vert se sentait moins enclin à ruminer et à être envahi de pensées négatives à son retour. Mieux, une réduction significative de l'activité de leur cortex préfrontal, zone du cerveau responsable des maladies psychiques telle que la dépression, a été observée.

 

 

 

Doper notre créativité

Les scientifiques se sont également interrogés sur l'impact que ces changements cérébraux pouvaient avoir sur notre vie quotidienne. Ils ont alors demandé à un groupe de bénévoles citadins de passer plusieurs jours loin de la ville et d'éteindre tous leurs appareils électroniques. Un test de créativité et une série de problèmes complexes leur a été soumis avant et après leur "exil". Résultat, leurs capacités créatives et leurs facultés intellectuelles ont doublé de 50 % après leur séjour en déconnexion, loin de la ville.

Selon les chercheurs, l'omniprésence de nos appareils électroniques et le bruit urbain nuisent à notre concentration et nous perturbent, ce qui impacte négativement nos fonctions cognitives.

On savait donc déjà que vivre entouré de nature pouvait rallonger notre espérance de vie de sept ans, on apprend à présent qu'une simple escapade champêtre en famille, entre amis ou en solo peut booster notre créativité, nous déstresser et nous rendre plus positif. Si les études continuent à pencher dans ce sens, on va finir par se construire une cabane dans un arbre et y établir demeure (au moins pour les vacances).

Commenter cet article

Archives