Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Une école sans cours, sans examens et sans profs ouvre à Genval

Publié par MaRichesse.Com sur 31 Août 2016, 10:45am

Catégories : #ECOLE, #INSOLITE, #BELGIQUE

Une école sans cours, sans examens et sans profs ouvre à Genval

10 élèves âgés 6 à 16 ans vont découvrir une école un peu particulière. Cela se passe à Genval, en Brabant wallon. Il n’y aura pas de cours, pas d’examens et pas de professeurs! Seuls trois accompagnateurs adultes seront présents pour soutenir l'auto-apprentissage des élèves. Les enfants apprendront à leur façon, à leur rythme. De la démocratie directe scolaire en somme.

Cette école suit le modèle américain "Sudbury Valley School", créé aux Etats-Unis il y a 50 ans.

Pour nous familiariser avec le concept, nous nous sommes rendus à Genval, deuxième entité belge (après Gand) à proposer cette alternative pédagogique.

L'école "Sudbury" mise tout sur la curiosité, l'envie et la capacité de l'enfant à apprendre par lui-même, comme il veut et au rythme qui lui convient. "En lui donnant le temps, la liberté d’explorer là où il veut, il va vouloir et sera aussi en confrontation directe avec la vraie vie", explique Susan Clynes, co-fondatrice de l'école.

Motivation, créativité, liberté, respect et responsabilité sont les mots clés de cette école de la vie qui ne prévoit pas non plus d'examens. "On compte sur les étudiants pour contrôler eux-mêmes leurs acquis, poursuit Antoine Guenet, co-fondateur également. Tout doit partir d’une motivation intrinsèque." Seules règles à respecter : celles définies par le personnel et les élèves eux-mêmes !

Bien que légale, l'école n'est pas reconnue par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Pour répondre à l'obligation scolaire, il faut donc passer, sur papier, par l'Instruction en Famille.

Roald Baudoux, un Bruxellois, nous dit pourquoi il vient d'inscrire sa fille de 10 ans dans cette école : "C’est basé sur les enfants eux-mêmes. Que ce soit au niveau de la motivation ou de l’apprentissage, mais également dans le fait que les enfants sont parties prenantes dans l’organisation des choses. Maintenant, il y a aussi une motivation "en creux". Je pense en effet que l’on est arrivé dans une impasse au niveau de l’enseignement traditionnel. Cela devenait très difficile."

Faute de subvention, cette école privée revient à 25 euros par jour par enfant. Soit environ 4500 euros par an. Un système qui ne conviendra peut-être pas à tous les enfants.

La rentrée y aura lieu lundi 5 septembre. Enfin, au terme de cet apprentissage, l'enfant peut accéder à l'enseignement supérieur via, par exemple, le jury central ou un examen d'entrée. 

 Source

Commenter cet article

Archives