Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Un milliardaire propose son plan pour « sauver le monde »

Publié par MaRichesse.Com sur 9 Août 2016, 03:41am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE, #MONDE, #RICHESSE

Un milliardaire propose son plan pour « sauver le monde »

Une grosse bouffée de positivisme avec ce magnifique article publié initialement par le site Mr Mondialisation qui une nouvelle fois se démarque avec cette bouffée d’air! C’est le projet du jour, celui d’un milliardaire indien, et il y a de quoi se dire qu’ils sont bons ces indiens! Après la marque Tata qui voulait populariser les voitures neuves à 1500 euros, voilà Manoj Bhargava qui veut proposer une solution à 3 problèmes récurrents sur la planète, l’accès à l’eau potable, à l’électricité et aux soins.

 

 

Tenter de sauver le monde et apporter paix et sécurité à tous, c’est le projet d’un milliardaire indien qui, après avoir fait fortune, souhaite mettre ses richesses à profit pour en faire bénéficier l’ensemble de l’humanité. Il présente son projet en 3 étapes : résoudre les problèmes majeurs de l’eau, l’accès à l’énergie, et offrir des soins de santé pour tous. Projet commercial ou réel engagement ?

 

L’idée peut sembler farfelue, elle est néanmoins très sérieuse.

 

Le milliardaire indien Manoj Bhargava présentait il y a quelques semaines dans une courte vidéo comment il s’est investi de la mission de « sauver le monde ». L’origine de sa fortune, estimée à 4 milliards de dollars, vient des bénéfices tirés des ventes de sa boisson énergisante « 5-hour Energy » lancée il y a quelques années. Face au succès planétaire de cette boisson, le directeur de Innovations Ventures LLC a ainsi engrangé, selon lui, beaucoup plus d’argent que ce dont il a besoin.

Si on peut s’interroger sur l’éthique de la provenance de cette énorme somme, le milliardaire a tout de même choisi d’investir 99% de sa fortune dans la recherche et la production d’inventions qui pourraient considérablement diminuer les inégalités au sein du globe, principalement dans les domaines de l’accès à l’eau, de l’électricité et de la santé.

En effet, l’homme part d’un simple constat : le monde fait face à des crises majeures, que ce soit la faim, la pollution ou le manque d’eau… et parmi les sept milliards d’êtres humains, il est du devoir de ceux qui le peuvent d’agir concrètement pour résoudre ces problèmes, et changer les vies du plus grand nombre de personnes.

En date du 29 septembre 2015, la vidéo nous présente en un peu plus de 3 minutes le projet colossal de Manoj Bhargava. Un ensemble de spécialistes, ingénieurs, scientifiques et médecins se succèdent pour dévoiler les détails de ce projet, intitulé « Billions in Change« , ainsi que les moyens importants accordés à sa réalisation. On découvre également que des prototypes sont déjà en cours de fabrication.

Les trois inventions qui pourraient aider l’humanité

L’eau est une denrée rare à laquelle tous ne peuvent pas accéder. D’après un rapport de l’Organisation mondiale de la Santé, ce ne sont pas moins de 2,4 milliards de personnes qui seraient privés d’eau potable saine et 1,8 milliard de personnes consommeraient même une eau dangereuse pour leur santé. Le premier projet de Manoj Bhargava, nommé « the rain project », consiste donc à transformer l’eau de mer en eau potable via le biais d’une machine, et ce, en quelques minutes. Celle-ci aurait la capacité de changer une centaine de litres d’eau de mer en eau potable en une heure. Le projet vise à produire ces machines en grande quantité pour les acheminer vers diverses destinations qui en auraient spécialement besoin au regard de leurs problèmes de sécheresses.

Le second projet porte le nom de « Free Electric ». La machine aurait ici l’apparence d’une bicyclette hybride, sauf qu’en l’utilisant pendant une heure, une personne pourrait bénéficier de « 24 heures d’électricité gratuite » (pour une personne indienne vivant dans une région pauvre), explique Manoj Bhargava. Celui-ci prétend ainsi offrir une énergie « illimitée » et « propre » pour ceux qui n’ont pas accès au confort moderne. Cette donnée est cependant lacunaire, chaque personne ne pouvant fournir le même effort physique et la machine étant dotée d’une batterie classique à la durée de vie limitée. 10 000 engins de ce type seront distribués contre un forfait allant d’une gratuité totale jusqu’à 250 dollars. Ce qui nous permet de déboucher vers la dernière solution axée autour de la santé.Vient enfin son dernier projet, « Renew », qui n’a pas pour objet de soigner, mais de prévenir les maladies. Et ce, par une machine assistant le cœur et la circulation du sang. Celle-ci permettraient ainsi d’éviter des problèmes vasculaires ou cérébraux responsable dans un très grand nombre de décès. Une meilleure circulation du sang permettrait en effet d’éviter certaines maladies. Cependant, il serait faux de dire qu’un tel procédé peut à lui seul lutter contre les maladies à travers le monde. Nombreuses sont celles liées aux externalités des activités humaines et industrielles dont une partie d’entre elles ont fait la richesse de Manoj Bhargava.

Le milliardaire conclut par une histoire : si un aveugle marche face à un fleuve et tombe dedans tandis que quelqu’un le regarde, cette dernière personne est-elle responsable ? Doit-elle intervenir ? Pour Manoj Bhargava, l’individu qui voit une inégalité et qui peut l’empêcher est dans l’obligation d’agir. Plus que les inventions elles-mêmes, c’est surtout un puissant message de motivation que l’homme livre à ceux qui cherchent à améliorer l’humanité.

S’il est encore bien trop tôt pour parler de solutions efficaces ou encore de miracle, on attend avec impatience l’arrivée de ces technologies auprès des populations qui en auront l’utilité urgente, concrétisant enfin la grande médiatisation dont le projet a bénéficié. Quoi qu’il en soit, cette médiatisation aura néanmoins contribué à remettre en lumière les inégalités démographiques dont certains pays et continents sont toujours victimes. Source+liens+vidéo sur Mr Mondialisation


Source

Commenter cet article

Archives