Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


"T" rouge sur le titre de son livre : Sarkozy éclaircit lui-même le mystère

Publié par MaRichesse.Com sur 23 Août 2016, 04:31am

Catégories : #POLITIQUE, #FRANCE

"T" rouge sur le titre de son livre : Sarkozy éclaircit lui-même le mystère

Une croix de Lorraine, une référence aux racines chrétiennes de la France, voire un plagiat du logo de Télépéage ? Nous vous en parlions lundi, la sortie du livre de Nicolas Sarkozy, dans lequel l’ex-chef de l’Etat a officialisé sa candidature à la primaire de la droite en vue de 2017, a laissé les internautes perplexes. Sur les réseaux sociaux, on a rivalisé d’imagination pour tenter de comprendre pourquoi, en couverture de cet ouvrage, le deuxième "t" du titre Tout pour la France était coloré en rouge quand les autres lettres étaient toutes bleues.



"Tout" s'explique

Il y avait bien une explication, à en croire celle apportée mardi matin par Nicolas Sarkozy lui-même à ses soutiens venus le rencontrer à son QG de campagne. C’est le site de L’Opinion qui s’en fait l’écho : selon le quotidien, l’ex-chef de l’Etat aurait glissé cette étrangeté typographique...  en ayant déjà la tête au second tour de la présidentielle et à un face-à-face avec Marine Le Pen.

 

 

"Le titre de son livre qui est aussi son slogan de campagne, Tout pour la France, deviendrait au lendemain du premier tour de l’élection du printemps prochain Tous pour la France", écrit en effet L’Opinion, assurant que Nicolas Sarkozy a expliqué à ses proches qu’en cas de duel avec la patronne du FN, "la question sera ce que chacun peut donner pour la France".

Le "tout" serait donc appelé à être transformé en "tous" au soir du premier tour pour appeler à faire barrage au parti d’extrême droite. Et ça, alors que Nicolas Sarkozyn’est en rien assuré de remporter la primaire, pas plus que d’arriver au second tour de la présidentielle face à Marine Le Pen, personne n’y aurait pensé. 

 Source

Commenter cet article

Archives