Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Rennes: La banque avait blacklisté un client autiste et son père

Publié par MaRichesse.Com sur 27 Août 2016, 06:15am

Catégories : #FRANCE, #ECONOMIE

Rennes: La banque avait blacklisté un client autiste et son père

La direction de leur agence bancaire, à Rennes, a reconnu avoir réagi « un peu vite ». Loïc, un homme de 65 ans, qui s’occupe de son garçon autiste de 25 ans, Fabien, proteste contre la décision de la Caisse d’Épargne de fermer leurs deux comptes après un incident lié, selon lui, au handicap de son fils.

Une employée de banque « traumatisée »

D’après le récit du père, relayé par Ouest-France, l’annonce de la fermeture des comptes est intervenue une semaine après une visite « agitée » à l’agence. Le fiston, pris d’une envie d’uriner quand son père était au guichet, aurait eu de la peine à se maîtriser, au point de baisser son pantalon pour se soulager. Calmé par son père, Fabien a recommencé la manœuvre un peu plus tard, mais cette fois dans un bureau. « Un attentat à la pudeur » qui a, selon Bruno Leclercq, le dirigeant de la Caisse d’Épargne Bretagne-Pays de la Loire, « traumatisé une collègue ».

Une semaine plus tard, le 16 août, le père et le fils étaient invités à se trouver une autre banque dans les deux mois. « Comment je vais faire ? », s’interroge le papa, qui assure que son garçon n’a jamais commis de geste obscène. « Dois-je le mettre dans une cage quand je vais retirer de l’argent à la banque ? »

La banque souhaite « reprendre la négociation »

En attendant de revisionner les bandes de video-surveillance, une plainte a été déposée à l’encontre de la banque, pour « discrimination » dans la fourniture d’un service, à raison de la vulnérabilité particulière résultant du handicap.

Les faits sont, théoriquement, passibles de trois ans d’emprisonnement et 15.000 euros d’amende. Mais aujourd’hui la direction de la Caisse d’Épargne assure, àOuest-France, vouloir « reprendre la négociation pour que cette famille maintienne ses comptes ». 

 Source

 

Commenter cet article

Archives