Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pourquoi Proxima b pourrait finalement ne jamais être habitable ?

Publié par MaRichesse.Com sur 25 Août 2016, 10:23am

Catégories : #ESPACE, #INFOGRAPHIE

Pourquoi Proxima b pourrait finalement ne jamais être habitable ?

L’engouement suscité par la découverte de Proxima b convient d’être nuancé. Si l’exoplanète présente bien certaines conditions nécessaires pour la rendre habitable, elle n’offre néanmoins pas toutes les garanties pour trouver la vie ou envisager de s’y installer un jour.

Les scientifiques ignorent en effet si cette nouvelle exoplanète possède une atmosphère. Un point crucial pour savoir si elle est habitable ou non. "L’activité magnétique de son étoile (ndlr : Proxima Centauri), plus forte que celle de notre soleil, risque d’avoir érodé l’atmosphère autour de Proxima b", explique Julien Morin maître de conférence en astrophysique à l’Université de Montpellier, et coauteur de l’article annonçant la découverte de Proxima b.

 

L’instabilité de Proxima Centauri, une naine rouge, pourrait en effet être un sérieux obstacle. L’étoile est connue pour entrer régulièrement en éruption. Conséquence directe : Proxima b subit en permanence un flux de rayons ultraviolets et de rayons X susceptibles d'avoir rendu stérile sa surface. L’hypothèse la moins optimiste n’écarte pas non plus l’éventualité que le vent solaire de Proxima Centauri puisse avoir soufflé l’atmosphère de Proxima b. D'où le pessimisme affiché par Julien Morin.

 

Une face de Proxima b plongée dans le noir complet ?

Enfin, à l’inverse de la Terre, Proxima b ne montrerait, selon les premières constatations établies, qu’une seule face à son étoile Proxima Centauri. En clair, un côté de l’exoplanète récemment découverte serait donc en permanence plongé dans la nuit la plus complète, sauf si Proxima b parvient à redistribuer l'important flux lumineux émis par son étoile. Ce qu'ignorent parfaitement les scientifiques à l'heure actuelle. 

 Source

Commenter cet article

Archives