Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pourquoi le Samsung Galaxy Note 7 a la cote

Publié par MaRichesse.Com sur 30 Août 2016, 09:11am

Catégories : #ENTREPRISE, #TECHNOLOGIE

Pourquoi le Samsung Galaxy Note 7 a la cote

Même pas encore dans les rayons et déjà en rupture de stock ? Samsung serait « victime de son succès » au lancement de son nouveau smartphone extra-large, le Galaxy Note 7, qui doit arriver dans les boutiques françaises ce vendredi 2 septembre : le constructeur sud-coréen a interrompu les précommandes en ligne pour réserver les premiers modèles à ses partenaires opérateurs et revendeurs dans l’Hexagone. Le leader mondial du smartphone ne donne cependant aucun chiffre.

Capture d'écran du site de précommande
Capture d’écran du site de précommande - Samsung France

Sorti le 19 août en Corée du Sud et aux Etats-Unis, le Galaxy Note 7 semble bénéficier d’un engouement mondial. Dès la semaine dernière, depuis son siège en Corée, le géant de l’électronique grand publicreconnaissait des soucis logistiques pour répondre à la forte demande :

« Les réservations pour le Galaxy Note 7 ayant largement dépassé nos prévisions, sa date de lancement dans certains marchés a été modifiée ».

Si le carton se confirme, il pourrait s’en écouler 15 millions d’exemplaires selon les estimations des analystes financiers de la banque Nomura. Soit 6 millions de plus que son prédécesseur, le Note 5. Ce dernier n’était pas sorti en France, ce qui a créé un phénomène d’attente pour tous ceux voulant passer à la génération d’après.

Pourtant, ce Galaxy Note 7 n’est pas à la portée de tous. Il faut avoir de larges poches, au sens propre comme au figuré : il faut débourser 859 euros pour s’offrir « le smartphone qui voit les choses en grand » avec son maxi-écran de 5,7 pouces. C’est l’un de ses premiers arguments de vente.

Le nouveau très très gand smartphone de Samsung
Le nouveau très très gand smartphone de Samsung - Samsung
1

Concours de taille

 

En 2011, quand Samsung a sorti la première version de son Galaxy Note, peu de spécialistes du secteur ont cru au potentiel de ce très gros machin un peu bizarre, surnommé « phablet », à mi-chemin entre le téléphone et la tablette, jugé trop gros pour le porter à son oreille, impossible à ranger dans une poche et pas très aisé à prendre en main. Et avec son stylet tellement rétro (d’autres dirent ringard) – rappelant le bon vieux Palm Pilot – qui s’est avéré finalement utile, en particulier chez les utilisateurs professionnels.

Samsung a creusé son sillon, défiant les sceptiques, jouant sur la différenciation. Bien lui en a pris : le format s’est progressivement imposé auprès d’un public plutôt masculin et d’amateurs de vidéo (il paraît que les presbytes apprécient aussi le confort de son très grand écran), devenant une catégorie à part entière. Il a même contraint Apple à s’aventurer sur ce terrain, avec des années de retard, avec son iPhone 6 Plus en 2014.

Il y a désormais un vrai marché pour ce type d’appareil : l’an dernier, un smartphone vendu sur cinq était un phablet, et ce sera près d’un sur trois en 2020 (de l’ordre de 610 millions d’unités) selon le cabinet IDC.

Rétro, ringard ou utile le stylet ?
Rétro, ringard ou utile le stylet ? - Samsung
2

Le haut de gamme sinon c’est la guerre

 

Samsung conçoit des smartphones pour tous les budgets, mais il a compris que son salut passe par le haut de gamme : dans l’entrée et le milieu de gamme, c’est la guerre des prix suicidaire avec les fabricants chinois, de Huawei à Oppo en passant par Xiaomi.

Un homme devant un panneau sur le Samsung Galaxy Note 7, le 11 août 2016 à Séoul (Corée du Sud)
Un homme devant un panneau sur le Samsung Galaxy Note 7, le 11 août 2016 à Séoul (Corée du Sud) - JUNG YEON-JE/AFP

Du coup, il soigne de plus en plus ses finitions et le nouveau Note a les bords incurvés du modèle le plus premium, le Galaxy S7 edge. Résultat : d’excellentes critiques des sites spécialisés (même si certains tiquent sur le prix).

Le site Cnet a qualifié le Note 7 de « plus sexy des téléphones à grand écran jamais conçus » et The Verge de « meilleur grand téléphone, le meilleur conçu par Samsung », qui se place « au-dessus du lot en matière de design ».

3

L’innovation qui claque : l’authentification par l’iris

 

Apple avait innové en 2013 avec sa technologie de reconnaissance d’empreinte digitale (Touch ID) pour déverrouiller son iPhone ou authentifier un paiement (en vérité, Motorola avait déjà sorti un smartphone équipé d’une techno similaire, mais sans succès).

Ici, Samsung propose un nouveau moyen sécurisé infaillible : la reconnaissance par l’iris, unique à chaque individu, en utilisant le scanner intégré dans l’appareil photo du Note 7, pour le déverrouiller d’un simple regard. Une techno utilisée jusqu’à présent plutôt dans les aéroports pour le scan express des passeports.

La reconnaissance d'iris, pour déverrouiller son smartphone d'un simple regard
La reconnaissance d’iris, pour déverrouiller son smartphone d’un simple regard - Samsung

Le Sud-Coréen n’est pas le pionnier de la reconnaissance par l’iris : Microsoft avait sorti un Lumia qui en était équipé et Fujitsu aussi. Mais dans sa course au sommet avec Apple, Samsung se doit de présenter au moins une innovation qui claque pour attirer un public de geeks. Et visiblement, ça plaît.

Commenter cet article

Archives