Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pourquoi la téléréalité carbure à la gentillesse

Publié par MaRichesse.Com sur 29 Août 2016, 04:12am

Catégories : #TV, #RELATIONS

Pourquoi la téléréalité carbure à la gentillesse

Vous êtes viré !” Le gimmick, omniprésent dans l’émission “The Apprentice” –  dont la première “star” n’était autre que Donald Trump, l’un de ses producteurs – pourrait bien résumer la téléréalité américaine des années 2000 : froide et violente, toujours prête à rabaisser les concurrents. Dans ce show, à l’écran depuis 2004, les candidats s’affrontent pour un job et doivent pour cela passer une série d’épreuves, qui s’apparente souvent à une série d’humiliations.

Mais, aujourd’hui, “The Apprentice” apparaît comme une relique de cette période de méchanceté de la télévision américaine, et les émissions bienveillantes comme “The Voice”  mènent désormais le jeu. “Bien sûr, les versions télévisées de la réalité peuvent parfois se révéler aussi cruelles que la réalité elle-même, pointe The Atlantic. Ces temps-ci, néanmoins, la plupart des émissions non scénarisées sur le marché trouvent des moyens de célébrer, et de commercialiser, la gentillesse. Bienvenue dans l’ère de la télévision de l’empathie.”  

Des thérapies en direct

Tout est dans le vocabulaire choisi. À présent, on ne dit plus “jurés” mais “coaches”, les “interprètes” sont devenus des “personnes”, et de plus en plus “la téléréalité se rapproche de sessions de thérapie”, note le magazine américain. Des émissions comme “Projet Haute Couture”  ou “America’s Next Top Model”  veillent toujours à bien mettre en avant le parcours de leurs participants et “à respecter leurs sentiments”, selon The Atlantic, pour qui le changement le plus flagrant est à mettre au crédit des célèbres “Bachelor” et “Bachelorette” :  

  D’un côté, ces émissions mettent un point d’honneur à interviewer les concurrents éconduits en train de pleurnicher à l’arrière de la limousine, mais de l’autre on insiste sur l’humanité de ceux qui congédient ces participants. Dans le jargon de l’émission, personne ne se fait jamais jeter : au pire, on leur ‘dit au revoir’.”

 

Une réponse aux fictions violentes

Les télécrochets comme “The Voice” et les émissions culinaires comme “The Great British Bake Off” raflent ainsi toutes les audiences aux États-Unis et au Royaume-Uni. “Quoi de plus normal, après tout, quand la télé scénarisée devient un peu plus violente et que même les comédies deviennent un peu plus cruelles, qu’en retour la téléréalité devienne plus chaleureuse et accueillante ?” juge The Atlantic.

Reste que Donald Trump a promis qu’il installerait une saison de The Apprentice à la Maison-Blanche dans le cas où il remporterait la présidentielle américaine en novembre. Et que la gentillesse n’y serait pas forcément de mise.  

 Source

Commenter cet article

Archives