Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Paris: un pousseur tente de tuer une femme dans le métro, le drame évité

Publié par MaRichesse.Com sur 2 Août 2016, 03:34am

Catégories : #FRANCE, #FAITSDIVERS

Paris: un pousseur tente de tuer une femme dans le métro, le drame évité

Le drame a été évité de justesse. Un homme de 54 ans a été arrêté vendredi 27 après avoir tenté de pousser une femme sur les rails du métro parisien. Les faits se sont déroulés en début d'après-midi sur le quai de la ligne 4 à gare de Nord. Alors que les passagers affluaient, un individu a tenté de pousser soudainement une jeune femme de 28 ans sur les voies, à l'approche du métro. Par chance, la victime, qui a décidé de porter plainte, a vacillé mais a réussi à retrouver l'équilibre, évitant la chute in-extremis. "Je ne sais pas comment elle a pu résister, comme elle n'est pas tombée", a raconté ce samedi un témoin dans Le Parisien précisant qu'il l'a "poussée fort".

L'agresseur a ensuite été interpellé par un policier hors-service avant d'être placé en garde à vue dans les locaux de la brigade des réseaux ferrés de la police parisienne. Selon les informations d'Europe 1, le suspect, qui a été admis plus tard dans la journée à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police (IPPP), aurait confié aux enquêteurs avoir entendu une voix dans sa tête lui ordonnant de pousser cette femme. D'après les médecins, il souffrirait probablement de schizophrénie.

L'agresseur présumé n'en serait pas à sa première victime. Toujours selon les informations d'Europe 1, il aurait, en 1998, poussé une femme de 28 ans sur les rails, alors qu'une rame de métro arrivait en station. La victime, qui se trouvait sur le quai de la ligne 4 à la station Saint-Michel, n'avait toutefois pas eu la même "chance" que sa dernière cible: elle avait trouvé la mort sur le coup.

Plusieurs témoins étaient alors intervenus, maîtrisant l'individu. Souffrant de dépression nerveuse, le pousseur avait ensuite été interné mais pas condamné. En raison de ses troubles psychiatriques, la justice l'avait déclaré pénalement irresponsable. 

 Source

Commenter cet article

Archives