Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


N'en buvez pas, c'est la cause principale du cancer du sein !

Publié par MaRichesse.Com sur 28 Août 2016, 12:40pm

Catégories : #ALIMENT, #CANCER, #SANTE-BIEN-ETRE

N'en buvez pas, c'est la cause principale du cancer du sein !

Le cancer du sein, causé par le développement d’une tumeur maligne dans l’un ou les deux seins, touche principalement les femmes, avec un risque accru chez celles de plus de 50 ans. Selon les statistiques mondiales, un million de cas de ce cancer sont diagnostiqués chaque année et 400.000 femmes en décèdent. Voici les principaux facteurs qui augmentent le risque de cancer du sein.

Les symptômes

 

Le cancer du sein, comme tous les cancers, nécessite un dépistage précoce qui augmenterait considérablement les chances de guérison. Pour cela, il faut être toujours attentif à son corps pour pouvoir déceler tout changement ou toute anomalie qui pourrait indiquer la présence d’une tumeur. Parmi les symptômes du cancer du sein :

 
  • Sentir une ou plusieurs boules dans le sein
  • Rougeurs ou peau du sein qui pèle
  • Sein déformé
  • Écoulements ou saignements inexpliqués du mamelon
  • Un mamelon inversé
  • La présence de ganglions au niveau des aisselles

L’observation d’un ou de plusieurs de ces symptômes nécessite une consultation médicale qui permettrait de diagnostiquer le développement éventuel de cellules cancéreuses et ainsi accélérer et favoriser leur traitement.

Les facteurs de risque



Plusieurs éléments favorisent le développement des cellules cancéreuses et augmentent le risque de cancer du sein. Parmi eux, nous retrouvons :

 
  • La génétique : si un membre de votre famille a été atteint du cancer du sein, le risque d’en avoir se trouve considérablement augmenté
  • L’apparition des règles à un âge précoce
  • Une ménopause tardive
  • L’âge : le risque de cancer du sein est accru chez les femmes âgées (entre 50 et 69 ans)
  • Absence de grossesse ou première grossesse tardive (après 35 ans)
  • Une prise prolongée de contraceptifs oraux
  • Antécédent cancéreux chez la femme (cancer des ovaires ou du col de l’utérus)
  • Le surpoids
  • Le tabagisme
  • Une mauvaise alimentation




En effet, les aliments que vous consommez jouent un rôle très important quant à la préservation ou l’altération de votre état de santé. Selon une étude menée par le professeur Candyce Kroeke du centre Kaiser Permanente en Californie, les femmes diagnostiquées du cancer du sein qui consomment des produits laitiers entiers ont plus de chances d’en mourir, comparées à celles qui consomment des produits laitiers allégés. Ceci est dû au fait que les produits laitiers (surtout ceux des États-Unis et des pays occidentaux) sont faits à base de lait tiré de vaches enceintes et contiennent donc un niveau plus élevé de progestérone et d’estrogène. Cette dernière favorise la croissance des cellules mammaires et des cellules cancéreuses réceptives de cette hormone.
Toutefois, les produits laitiers allégés ou faibles en gras contiennent également ces hormones, mais en faible quantités. Ils représentent tout de même un risque.
Pour s’assurer que la consommation des produits laitiers a un quelconque impact sur les risques de récidive du cancer du sein et le taux de mortalité, une équipe de chercheurs a décidé d’étudier, sur une durée de 12 ans, l’évolution de l’état de santé d’un groupe de femmes qui consommaient les produits laitiers entiers suivants :

 
  • La glace (au lait)
  • Le flan
  • Le fromage
  • Le yaourt
  • Le beurre
  • Le lait entier
  • Le lait évaporé (non sucré)
  • La crème anglaise

À la fin de cette étude, les chercheurs ont pu déduire que les femmes qui mangeaient un ou plusieurs produits laitiers entiers avaient 64% plus de risque de mourir, quelle que soit la cause, et 49% plus de risque de succomber au cancer ;contrairement aux femmes qui en consommaient une plus petite quantité ou qui mangeaient des produits laitiers faibles en matières grasses. Cependant, le lien de cause à effet n’a pas été formellement établi. Mais dans ce genre de situations critiques, il vaudrait mieux prévenir que guérir.
D’ailleurs, si vous êtes diagnostiqué(e) d’un début de cancer du sein (ou pour prévenir la maladie), faites tout ce qui est en votre pourvoir pour réduire le risque de récidive de la maladie et augmenter vos chances d’en guérir complètement. Pour ce faire :

 

  • Éviter les aliments transformés et le sucre
  • Arrêter votre consommation d’alcool
  • Éviter la prise de poids excessive
  • Pratiquer régulièrement des exercices physiques
  • Arrêter de fumer
  • Suivre scrupuleusement les prescriptions médicales
 

Un dernier point très important : la consommation de produits laitiers préparés à base de lait de vache est fortement déconseillée à cause de son effet néfaste sur la santé. En effet, les vaches sont supplémentées en hormone de croissance pour augmenter leur productivité de lait, et quand cette substance entre dans le corps humain, elle peut engendrer des troubles hormonaux, le diabète, des maladies cardiovasculaires et contribuerait également à la propagation des cellules cancéreuses. Préférez donc le lait de chèvre. 

 Source

 

Commenter cet article

Archives