Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Médicaments et chaleur : attention aux interactions !

Publié par MaRichesse.Com sur 7 Août 2016, 08:53am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE, #MEDICAMENT

Médicaments et chaleur : attention aux interactions !

Parmi les bons réflexes que vous avez adoptés quand il fait (très) chaud, vous comptez déjà une bonne hydratation et une fréquentation régulière des lieux frais et climatisés. Mais qu'en est-il de votre comportement face à votre armoire à pharmacie ? Car quand le thermomètre s'affole, notre corps supporte moins bien certaines familles de médicaments. "En cas de vague de chaleur certains médicaments sont susceptibles d'aggraver un syndrome d'épuisement-déshydratation ou un coup de chaleur" avertit ainsi l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé ( ANSM ) dans sa " Mise au point sur le bon usage des médicaments en cas de vague de chaleur " publiée en juin 2016.

Des médicaments toxiques pour les reins et le foie quand il fait chaud

C'est par exemple le cas des médicaments aux propriétés diurétiques , tels que les traitements contre l' hypertension , contre les maladies cardiaques ou contre les  œdèmes . Ils risquent alors d'aggraver la déshydratation puisqu'ils augmentent l'élimination de l'eau par les reins. De même, cet organe court un risque si vous combinez déshydratation et prise d'aspirine, d'anti-inflammatoires, de certains antibiotiques ou de traitements contre l' épilepsie . Car les molécules actives de ces médicaments seront plus concentrées dans votre corps si vous manquez d'eau. Résultat, si vous ne buvez pas assez pour diluer les composés médicamenteux, ce sont les reins qui trinquent. L'ANSM recommande donc de vous hydrater abondamment et d'éviter la prise d'aspirine et d'anti-inflammatoire pendant une vague de chaleur ou un épisode de canicule. Faut-il leur préférer le paracétamol ? Rien n'est moins sûr, puisqu'une forte concentration de cette molécule peut quant à elle endommager le foie. Que faire alors pour calmer son mal de tête ? Commencer par boire beaucoup d'eau -les céphalées peuvent être le signe d'une déshydratation ou d'un coup de chaleur - et opter pour des remèdes naturels comme les compresses d'huile essentielle de menthe poivrée ou encore la décoction de gingembre.

Neuroleptiques et antidépresseurs entravent la régulation de la température

Autre classe de médicament à surveiller : ceux qui bloquent le phénomène de transpiration . Car quand il fait chaud, le corps régule sa température en transpirant. Cette technique de thermorégulation est, certes, peu glamour, mais très efficace : sans elle, vous risqueriez le coup de chaleur . Or des neuroleptiques, des antidépresseurs , des antihistaminiques , des antispasmodiques ou des bronchodilatateurs peuvent altérer le mécanisme de régulation thermique. Si ces médicaments font partie de votre trousse à pharmacie usuelle, privilégiez d'autant plus les lieux frais ou climatisés lors d'une vague de chaleur.

Bien conserver ses médicaments à l'abri de la chaleur en été

Attention cependant : ce n'est pas parce qu'il fait chaud qu'il faut décider seul d'arrêter un traitement. "L'adaptation d'un traitement médicamenteux en cours doit être considérée au cas par cas. En aucun cas il n'est justifié d'envisager systématiquement une diminution ou un arrêt des médicaments pouvant interagir avec l'adaptation de l'organisme à la chaleur", rappelle l'ANSM, qui préconise plutôt de demander conseil au médecin ou au pharmacien. Enfin, votre corps n'est pas le seul à souffrir de la chaleur : les médicaments, eux aussi, peuvent prendre un coup de chaud. Conservez-les dans un endroit frais et si vous devez les transporter, enfermez-les par exemple dans un sac isotherme. Pensez aussi à ne pas les laissez cuire dans votre sac à main en plein soleil, ou dans la boîte à gant de votre voiture, qui ressemble de plus en plus à une étuve.

Sources :

Commenter cet article

Archives