Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les musulmans sont-ils les nouveaux juifs?

Publié par MaRichesse.Com sur 24 Août 2016, 16:59pm

Catégories : #RELIGION, #RELATIONS, #MONDE

Les musulmans sont-ils les nouveaux juifs?

Depuis quelques semaines déjà, la polémique fait rage en France sur le burkini: un vêtement de bain porté par les femmes musulmanes sur la plage. Sa particularité est de couvrir celles qui le portent de la tête aux pieds. En réaction, la ville de Nice l'a interdit. À Montréal, des gens se sont également élevés contre ce vêtement. Est-ce en raison des attentats? Peut-être bien? Mais l'impression qui s'en dégage est que tout est bon afin de multiplier les vexations à l'égard des musulmans.

Je ne vais pas commenter les évènements en France, mais le Québec aussi semble atteint d'une vague de xénophobie. La xénophobie, pour plus de précision dans les termes, c'est la peur et la haine de l'autre, de l'étranger. La semaine dernière, Sherbrooke a été le théâtre de cette haine. Des gens bien courageux, des gens anonymes qui, bien entendu, ont distribué des tracts dans les boîtes aux lettres de leur quartier afin de diffamer la mosquée qui s'y trouve. Selon ces bonnes gens, la mosquée serait un pôle de l'islam radical, elle prônerait les enseignements des Frères musulmans et enfin, elle financerait le djihad. Rien que cela.

 
x

 

C'est tellement ridicule et grotesque, qu'il est loisible de se demander pourquoi le journal La Tribune a donné autant d'importance à ce tract qu'à l'imam de la mosquée en question. Il était là lui. Il a fait face aux médias lui. Il ne s'est pas caché lui! Dans les circonstances, il me semble qu'une critique du document aurait été la bienvenue. Par exemple, est-ce que l'État islamique a besoin de la mosquée de Sherbrooke pour se financer, eux qui occupent de nombreux puits de pétrole dont la matière est vendue sur le marché noir? La réponse vient d'elle-même. Surtout que les actes terroristes commis en sol canadien l'ont été par des chrétiens récemment convertis à l'islam sur internet. Du moins, ce qu'il pensait être l'islam, car l'islam n'a rien à voir avec ces actes et cette propagande barbares véhiculé par l'État islamique. Quoi qu'il en soit, cet acte d'intolérance et de haine doit être condamné à tous les niveaux.

«Il ne faut pas sombrer dans les mêmes travers et il faut toujours se souvenir que la xénophobie est la principale racine du racisme et de l'antisémitisme.»
 
 

Car il rappelle ces actes antisémites de l'Allemagne et de la France du début du 20e siècle. Il ne faut pas sombrer dans les mêmes travers et il faut toujours se souvenir que la xénophobie est la principale racine du racisme et de l'antisémitisme. Chaque fois qu'elle pousse, il faut l'arracher vigoureusement du sol afin d'empêcher sa croissance et sa multiplication. Non! Les musulmans ne doivent pas devenir les nouveaux juifs! Nous devons tout faire pour ne pas tomber dans ce genre de travers.

Je sais, il est parfois difficile d'accepter certains dogmes religieux. Moi-même, je le confesse, il m'arrive de froncer un sourcil dubitatif sur leurs croyances et d'éprouver de l'agacement. Mais quoi? Que valent mes sentiments primaires devant ces principes de liberté qui est la base de notre société? Nier la liberté des musulmans, c'est nier le sacrifice des hommes et des femmes qui se sont battus au cours de la Seconde Guerre mondiale; c'est nier le combat des femmes qui ont lutté pour obtenir l'égalité avec les hommes. À l'instar des protestants sous Louis XIV, voulons-nous que nos concitoyens musulmans pratiquent leur culte en secret, à l'intérieur de maisons privées afin d'éviter les «dragonnades»? Mais en dépit de ces actes qui se multiplient au Québec, j'ai confiance dans le jugement de notre peuple, dans sa tolérance et dans son acceptation des autres et de leurs différences.

Évidemment, il est tout à fait naturel que certaines personnes ressentent la nostalgie de ce qu'était le Québec d'autrefois, un Québec blanc et catholique à l'intérieur duquel les enfants suivaient assidûment les cours de catéchèse. Oui, nous pouvons regretter tout cela comme on regrette la douceur des lampes à l'huile et la splendeur de la marine à voiles. Mais comme le disait le général de Gaulle: «il n'y a pas d'opinion ni de politique qui vaillent en dehors des réalités.» Et la réalité, c'est qu'il y a des musulmans à Sherbrooke et que la Charte des Droits et libertés les protège.

Y aurait-il deux sortes de libertés? Une pour nous et une pour les autres? Est-ce cela le genre de ville que nous voulons? Une ville qui tolère la haine sans mot dire. Une ville où le maire et président de l'UMQ, Bernard Sévigny, se tait devant de tels actes? Aurait-il peur de perdre le vote de quelques fanatiques réactionnaires. Quand on se tait devant une injustice, on en devient forcément les complices. Nous sommes Raïf Badawi paraît-il? Est-ce seulement un slogan afin de bien paraître ou est-ce sincère? Si c'est seulement une tactique pour se faire du capital politique, autant arracher les panneaux de Raïf qui sont sur le fronton de l'hôtel de ville et les jeter au feu. Nous n'en sommes pas dignes. 

 Source

Commenter cet article

Archives