Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les marketplaces déferlent sur les Etats-Unis

Publié par MaRichesse.Com sur 27 Août 2016, 09:28am

Catégories : #ETATS-UNIS, #ENTREPRISE

Les marketplaces déferlent sur les Etats-Unis

Les places de marché généralistes et spécialistes se multiplient outre-Atlantique, boostant les ventes des e-commerçants américains.

 

 

En France, il y a maintenant plusieurs années que les grands sites marchands ont ouvert leur propre marketplace pour concurrencer les historiques Amazon, eBay et Priceminister. Aux Etats-Unis, la tendance est bien plus récente mais tout aussi prégnante. Ainsi, les ventes réalisées au travers de places de marché en ligne par les e-commerçants américains ont crû de 42,9% en un an pour, en moyenne, représenter 14,4% de leur chiffre d'affaires 2015, estime Internet Retailer dans son Top 500 Guide 2016.

Progression des ventes marketplaces déclarées par les sites figurant dans le Top 500 Guide des 500 plus gros e-commerçants américains © Top 500 Guide, Internet Retailer

Bien sûr, les deux plus grosses places de marché du pays restent Amazon et eBay. Selon ChannelAdvisor, elles comptaient à elles deux pour 95% des ventes marketplaces aux Etats-Unis en 2015 et 42,8% des ventes en ligne (contre 39,9% en 2014). Toujours selon le gestionnaire de flux, le volume d'affaires de la marketplace d'Amazon (hors ventes propres) a progressé de 30,4% aux Etats-Unis l'an dernier pour s'élever à 112,8 milliards de dollars. eBay a quant à lui publié un volume d'affaires 2015 de 33,4 milliards de dollars aux Etats-Unis, en hausse de 2,5%.

Croissance des parts de marché des marketplaces d'Amazon et eBay aux Etats-Unis © Top 500 Guide, Internet Retailer / ChannelAdvisor

Mais pour mieux concurrencer ces deux locomotives, d'autres acteurs ont vu leur intérêt à proposer une offre plus large en ouvrant leur site et leur audience à des vendeurs extérieurs. Et tout d'abord les leaders de l'e-commerce US : les Walmart, Sears, The Home Depot ou Newegg qui, les uns après les autres, ouvrent une place de marché, fournissant autant de débouchés supplémentaires aux vendeurs américains. Mi-2015 a aussi vu le jour Jet.com, marketplace généraliste sur-financée fonctionnant comme un club privé, dont le démarrage a été excellent. Elle annonçait déjà 1 600 marchands, 10 millions de références et 3,2 millions de clients en mars 2016 et devrait franchir dans les prochains mois le milliard de dollars de volume d'affaires.

Indicateurs clés des cinq plus grosses marketplaces américaines © Top 500 Guide, Internet Retailer

Nombre de marketplace se lancent également sur des segments de marché. Certaines s'adossent à un site marchand, à l'instar de BuildDirect, qui a ouvert sa place de marchéd'aménagement de la maison en février 2016. Et beaucoup d'autres se lancent sans offre en propre, comme OrchardMile (luxe, 2015), Boutique Africaine (mode, 2016), Garmentory (mode, 2015) ou UndiscoveredKitchen (alimentaire, 2014).

Sélection de marketplaces de niche lancées récemment aux Etats-Unis © Top 500 Guide, Internet Retailer

Evidemment, lutter contre Amazon semble un travail de Sisyphe. Le géant appuie la croissance de sa marketplace sur son service FBA (Expédié par Amazon) de stockage et d'expédition pour marchands, sur son programme Prime d'abonnement à des livraisons express illimitées… et sur la combinaison des deux : les références prises en charge par FBA deviennent éligibles Prime, ce qui booste les ventes. Un cercle vertueux qui tourne à plein, puisque Amazon indique avoir expédié plus d'un milliard de produits FBA en 2015, pour un nombre de marchands en croissance de 50% sur un an.

Une telle réussite a cependant donné des idées à ses concurrents. En France, Priceminister et Cdiscount ont lancé en 2013 et 2014 leur propre version de FBA. Aux Etats-Unis, c'est le spécialiste des produits électroniques Newegg, dont la marketplace remonte à 2011, qui propose aujourd'hui un service de fulfillment à ses vendeurs.

Quant aux marchands américains, encore en phase d'apprentissage, ils apprennent actuellement à peser le pour et le contre des places de marché. D'un côté une visibilité et un apport de ventes immédiats, alimentés par le référencement payant financé par eBay, Jet et consorts. De l'autre, l'impossibilité d'établir une relation avec les clients finaux et le risque de voir leur activité dépendre de leurs concurrents, Amazon en tête bien sûr, qui n'en finit plus d'attaquer de nouvelles catégories. Enfin, l'essor des marketplaces signifie davantage de concurrence entre les vendeurs. Ceux-ci doivent donc maintenant se battre et ajuster leurs prix continuellement pour apparaître au sommet des listings.  

 Source

 

Commenter cet article

Archives