Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les collègues de bureau toxiques seraient-ils contagieux ?

Publié par MaRichesse.Com sur 22 Août 2016, 09:46am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE, #RELATIONS, #TRAVAIL

Les collègues de bureau toxiques seraient-ils contagieux ?

Au bureau, on s'est fixé une règle d'or : être une bonne collègue. On a compris il y a longtemps qu'il suffit d'un rien pour qu'un open space se transforme en gigantesque cour de récréation, et que ce n'est pas parce qu'on a troqué nos baskets contre des escarpins que l'époque des commérages et des remarques insidieuses est révolue. Par conséquent, on s'est promis d'être toujours souriante et aimable, d'éviter de colporter des ragots et de descendre nos collègues, même ceux qui sont, avouons-le, franchement odieux. Et on balaye d'un sourire crispé les petites piques condescendantes qu'on nous lance à la volée en réunion.

Et pourtant. D'après l'étude menée par les chercheurs de la Michigan State University , nos collègues toxiques nous atteignent malgré nous...et nous poussent inconsciemment à les imiter. Seraient-ils porteurs d'un virus d'incivilité ?

 

 

 

 

La question est d'actualité, en tout cas : au cours des 20 dernières années, les incivilités au bureau ont été multipliées par deux, d'après le rapport des chercheurs américains dans le Journal of Applied Psychology. Et ce n'est pas un phénomène à prendre à la légère : ces petites impolitesses sur lesquelles vous vous efforcez de fermer les yeux peuvent mener à l'installation d'une atmosphère toxique généralisée, qui nuit gravement à la productivité des employés. Et provoque burn-outs et démissions en cascade. Selon les calculs des chercheurs américains, la perte pour les entreprises se chiffrent en millions d'euros chaque année.

 

 

 

Les entreprises l'ont pourtant compris depuis longtemps : plus les employés sont heureux dans leur cadre de travail, plus ils sont motivés et productifs. Et en France, de plus en plus d'entreprises s'efforcent d'imiter les modèles nordiques ou américains, afin de faire des espaces de travail des endroits agréables et chaleureux. Seulement, les incivilités au bureau sont difficiles à identifier et à contrôler, et gangrènent les open spaces en toute impunité.

Comportements toxiques : un cercle vicieux

Les chercheurs de la Michigan State University se sont penchés sur ces comportements afin de mieux comprendre ce qui alimente ces ambiances délétères. Ils ont donc suivi 70 employés pendant deux semaines, en faisant un point sur leurs ressentis trois fois par jour. Et ils se sont rendus compte que oui, vos collègues toxiques contaminent bien toute l'entreprise. Il apparaît que les incivilités au bureau se multiplient à cause d'un effet domino ; un acte toxique en entraînant un autre, un cercle vicieux se met en place.

C'est le résultat d'une perte de contrôle provoquée par une lassitude mentale. Car vos collègues toxiques, en fait, sont des parasites qui pompent votre énergie. En effet, ils ne vous attaquent pas publiquement, ce qui, quelque part, serait un problème plus simple à régler. Ils agissent de manière bien plus subtile –et perverse-, en mélangeant amabilité, sourires hypocrites et critiques larvées. Ils brouillent les codes en permanence et sont passés maîtres dans l'art de la déstabilisation. Et c'est cette ambiguïté qui est dangereuse.

"Les incivilités au travail sont souvent ambiguës", explique au Health Mindbody le professeur Russell Johnson, directeur de l'étude. "Lorsque vous y êtes exposé, donc, cela vous demande de l'énergie mentale de comprendre pourquoi et comment on vous cible, et si c'était intentionnel ou non". Et au quotidien, cette gymnastique perpétuelle est exténuante et vous pousse à bout : avec l'effet boule de neige, ce stress émotionnel contamine l'ensemble des employés. "Vous vous sentez frustré, en colère et anxieux – et ironiquement, c'est lorsque vous êtes dans cet état d'épuisement émotionnel que vous êtes le plus susceptible de l'infliger aux autres, sans forcément vous en rendre compte", ajoute-t-il.

Lutter contre les actes toxiques au bureau

Les comportements toxiques : un virus qui se transmet !
Les comportements toxiques : un virus qui se transmet !

En tant qu'employé

Pour que travailler dans votre entreprise ne vire pas au cauchemar, et pour ne pas vous-même vous transformer en collègue toxique, il est primordial d'apprendre à briser le cercle vicieux instauré par ces impolitesses pernicieuses.

Prendre conscience du phénomène est déjà un pas en avant conséquent : cela vous permettra de rester plus objectif au bureau. En connaissant ce fait, vous l'analyserez mieux et y réagirez mieux. Pour éviter d'être "contaminée",chouchoutez votre mental. Efforcez-vous de recharger les batteries, et accordez-vous des moments pour décompresser, au bureau comme ailleurs. Au travail, lorsque vous êtes déstabilisée par une réflexion ou une situation, prenez le temps d'y réfléchir calmement. Allez chercher un café, marchez un peu, passez voir votre acolyte préféré du deuxième étage pour rire un bon coup. Il est important de ne pas continuer comme si de rien n'était – vous ne pourrez pas encaisser indéfiniment, et d'ailleurs, vous n'avez pas à le faire.

Si vous êtes sûre d'être face à un comportement toxique, la meilleure réponse est la confrontation immédiate. Le but n'est pas de faire un esclandre, mais de ne pas perdre son temps et son énergie à se creuser les méninges pour décrypter une remarque mesquine. "Confrontez votre collègue, et demandez-lui calmement ce qu'il voulait dire, ou pourquoi il s'adresse à vous ainsi. C'est mieux que de continuer à travailler en y réfléchissant, et vous coupez court à la rumination qui est le coeur du problème, puisque cela vous conduit à vous comporter de la même manière", explique Russell Johnson.

En tant que leader

En tant que chef d'équipe, vous pouvez jouer un rôle important dans la limitation de ces comportements toxiques. Il faut savoir que leur prolifération est l'indice d'un mal-être généralisé au sein de votre équipe. Ils sont particulièrement répandus dans les environnements de travail où les règles demeurent floues et les feed-backs irréguliers. Des salaires trop bas, des attentes peu claires, un manque de communication et de retours - qu'ils soient positifs ou négatifs -, entraînent un découragement généralisé.

Déçus par l'entreprise, les salariés se mettent à travailler en dépit de leur compagnie mutuelle. "Lorsque que la manière dont vous devez faire votre travail, ou la manière dont vous serez récompensé, par une promotion, par exemple, sont opaques, cela sape le moral des employés et les conduit à 'se la jouer perso', si l'on peut dire", détaille Russell Johnson. Tous ces facteurs contribuent à la dégradation de l'atmosphère et encouragent les comportements toxiques.

Enoncez clairement vos attentes et posez des limites, tout en cherchant àremotiver vos équipes : il n'y a qu'en retrouvant le sourire que vous parviendrez à vacciner vos employés contre ce vilain virus ! 

 Source

Commenter cet article

Archives