Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les 7 conseils anti coup de chaleur

Publié par MaRichesse.Com sur 14 Août 2016, 15:46pm

Catégories : #ASTUCES, #SANTE-BIEN-ETRE

Les 7 conseils anti coup de chaleur
Bien supporter les fortes chaleurs impose de prendre quelques précautions et de connaître les signes de déshydratation.

 

Le corps humain est une machine performante capable de s'adapter à des conditions environnementales difficiles, dont la chaleur. A condition toutefois qu'elle ne se prolonge pas trop et que l'on ait un accès facile à l'eau. C'est un peu moins vrai pour les nourrissons, les femmes enceintes, les personnes âgées. Et ça l'est encore moins pour ceux qui sont atteints de maladie chroniques ou prennent des médicaments. Dans ces cas, les conseils adaptés du médecins ou du pharmacien s'imposent. En outre, quelques conseils généraux sont utiles pour limiter les risques liés à la chaleur et surveiller les messages de son corps.

• Se créer une zone de fraîcheur

La première précaution à prendre en cas de pic de chaleur est de disposer d'une «zone de fraîcheur» facilement accessible. L'endroit où vous pourrez vous installer plusieurs heures par jour pour que votre organisme reprenne des forces. Vous pouvez aussi passer deux ou trois heures par jour dans un centre commercial, une église ou un cinéma si votre appartement est trop chaud. D'autant que la chaleur fatigue! C'est même l'un des signes «de surchauffe corporel» qui doit vous alerter. Une fatigue inhabituelle peut signer une déshydratation en train de s'installer. Si besoin, réorganisez votre habitation pour dormir, au moins pendant la vague de chaleur annoncée, dans la pièce la plus fraîche de la maison. La canicule de 2003 a montré que le fait de dormir dans une chambre sous les toits (endroit le plus chaud du logement) multipliait le risque de décès par quatre.

• Protéger son logement

Votre domicile doit être conçu pour conserver au maximum la fraîcheur. Une bonne isolation thermique des plafonds, des murs, des baies vitrées est nécessaire, ainsi que l'existence de volets extérieurs ou de stores. Ceux-ci seront bien sûr maintenus fermés côté soleil et ouverts côté ombragé, du moins si cela permet la réalisation de courants d'air (sinon mieux vaut les maintenir fermés). Dans ce cas, un linge humide (type serviette de bain) suspendu devant les fenêtres contribue à refroidir l'atmosphère par évaporation. Toutes les fenêtres pourront être ouvertes après le coucher du soleil et lorsque la température extérieure aura baissé.

• Surveillez la couleur de ses urines

Si vos urines sont de couleur jaune pâle, pas de problème, mais si elles sont jaune foncé il se peut qu'elles soient trop concentrées. C'est alors le signe possible d'une déshydratation débutante, soit parce que vous ne buvez pas assez, soit parce que vous transpirez beaucoup. La transpiration est le moyen dont dispose l'organisme pour évacuer la chaleur interne (Un bébé qui transpire et probablement trop couvert). En temps normal, lorsque le sang traverse les reins pour être filtré et purifié ceux-ci laissent partir l'eau pour faciliter l'élimination des toxines. Mais lorsqu'il fait chaud (ou que l'on est déshydraté), l'organisme accentue son recyclage interne de l'eau et évite autant que possible de la «gâcher» par élimination urinaire.

• Boire régulièrement

Inutile d'attendre d'avoir soif pour boire. Au pire, si vous buvez trop (sous réserve que vos reins fonctionnent correctement) le trop plein sera éliminé dans l'urine. En revanche, si vous êtes malade, notamment insuffisant cardiaque ou sous traitement prolongé, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien qui aura des conseils spécifiques pour votre situation. En particulier s'agissant des adaptations de doses voir l'arrêt de certains traitements. L'idéal est de boire de l'eau, voire des jus de fruits pressés, mais il faut éviter l'alcool, les boissons sucrés (sodas etc.) et le café.

• Faites preuve de bon sens

Il faut bien sûr éviter de sortir aux heures les plus chaudes de la journée et a fortiori avoir une activité physique ou sportive. Il faut aussi privilégier des vêtements amples, légers et clairs. Préférer le coton qui laisse passer l'air et absorbe la transpiration. Pour se rafraîchir on peut placer un pain de glace ou un sac de glaçon dans un courant d'air ou devant un ventilateur. Les brumisateurs sont aussi utiles. Le simple fait de se vêtir plus légèrement ou de se rafraîchir (douches, brumisation) réduit de plus d'un tiers le risque de décès! Privilégier les plats froids et éviter l'usage du four ou de tout autre source de chaleur.

• Noter le numéro 0800.06.66.66

L'institut national de prévention et d'éducation pour la santé a mis en place le N° de Canicule info service (0800.06.66.66), une plateforme téléphonique qui fonctionne en juin, juillet et août, du lundi au samedi hors jours fériés de 8 heures à 20 heures. L'appel est gratuit à partir d'un poste fixe. Sachez aussi qui vous pouvez appeler si besoin mais également qui, dans votre entourage, peut avoir besoin de votre aide. Et si vous connaissez des personnes âgées, handicapées ou fragiles qui sont isolées, incitez-les à s'inscrire sur la liste de la mairie afin qu'ils reçoivent l'aide de bénévoles. 

• Savoir quoi faire en cas de coup de chaleur

Si la déshydratation s'accentue d'autres symptômes apparaissent: manque d'énergie, maux de têtes, vertiges, crampes, etc. En cas de coup de chaleur la peau est sèche et chaude. En dépit de l'élévation de la température interne (que l'on peut prendre avec un thermomètre auriculaire ou rectal), on ne transpire plus car l'organisme est en épargne hydrique maximale. Il n'y a d'ailleurs plus non plus d'urine. Il est plus que temps d'appeler le 15. En attendant les secours: placer la personne au frais, lui enlever ses vêtements, l'asperger d'eau et créer un courant d'air. On peut aussi placer une poche de froid sur l'aine car une artère à gros débit, l'artère fémorale, passe juste sous la peau, ce qui permet de refroidir tout l'organisme (on peut aussi utiliser l'artère carotide, au cou, si cela est plus pratique). A défaut de poche de froid un linge trempé dans l'eau froide peut aussi soulager. 

 Source

Commenter cet article

Archives