Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le Sud-Est est le plus exposé au risque sismique en France

Publié par MaRichesse.Com sur 25 Août 2016, 06:29am

Catégories : #FRANCE

Le Sud-Est est le plus exposé au risque sismique en France

La région Provence-Alpes-Côte d'Azur est celle où le risque sismique est le plus élevé. Si le nombre de secousses est actuellement faible, un puissant séisme, comme celui de 1887, est pourtant pressenti.

Si l'Italie tremble, la côte d'Azur frisonne à l'idée de revivre, elle-aussi, un tremblement de terre. Et pour cause: la région Paca est la plus soumise au risque sismique en France, tant en termes d'étendue que d'intensité du phénomène. Les secousses font presque partie du quotidien même si la grande majorité d'entre elles ne se font pas ressentir (une magnitude souvent inférieure à 2).

Le rapprochement entre la Corse et la Sardaigne d'un côté, et le continent de l'autre, serait à l'origine de ces tremblements de terre sur les côtes. L'arrière-pays niçois, lui, est plus exposé aux mouvements des failles alpines. Cette activité tectonique peut occasionnellement donner lieu à des secousses de forte intensité. Depuis le XVe siècle, la base SisFrance a recensé 13 séismes d'intensité épicentrale supérieure à 7 et dont l'épicentre est localisé en région Paca.

Les vieux démons de 1887

Si l’activité sismique reste actuellement faible dans le Sud-Est, la région a déjà connu un puissant tremblement de terre. Il s'est produit en 1887:  l'épicentre était situé en mer, au large de la Ligurie. Touchant au total près de 80.000 habitants, il avait causé la mort de plus de 600 personnes.

"Il a également fait beaucoup de dégâts sur la côte italienne, à Nice et à Menton", indique Anne Deschamps, chercheur à GéoAzur.

Les secousses avaient aussi provoqué des mouvements de mer d’amplitude variable, mais ne dépassant pas un mètre en France.

A l'avenir, un séisme de même envergure est pressenti dans les prochaines années. Sauf que cette fois-ci, la côte étant bien plus peuplée et urbanisée, les pertes et les dégâts seraient sans aucun doute plus importants. 

 Source

Commenter cet article

Archives