Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le prochain iPhone ne serait pas si innovant que ça

Publié par MaRichesse.Com sur 27 Août 2016, 09:19am

Catégories : #APPLE, #TECHNOLOGIE, #ENTREPRISE

Le prochain iPhone ne serait pas si innovant que ça

Confronté à un clair ralentissement des ventes d'iPhone, Apple est attendu au tournant avec des annonces prévues début septembre. Les derniers changements majeurs apportés à l'iPhone, notamment un nouveau design, remontent à 2014. La marque à la pomme devrait ainsi -selon un rituel bien rôdé qui se déroule tous les deux ans- présenter un nouveau modèle et donc un iPhone 7. En théorie seulement, car les dernières rumeurs parlent d'un téléphone ressemblant beaucoup à l'iPhone 6S, laissant présager qu'encore une fois cette année, Apple ferait du neuf avec vieux. Quelques nouveautés devraient toutefois faire leur apparition. 

 

Les adieux aux modèles 16 Go

Les sites spécialisés mentionnent ainsi la fin des modèles disposant de 16 Go de mémoire interne, au profit de modèles contenant nettement plus d'espace de stockage et allant de 32 à 256 Go. La taille des smartphones ne devraient toutefois pas changer, Apple restant sur des modèles standard de 4,7 et 5,5 pouces.

Si une telle rumeur n'est pas nouvelle, elle devient de plus en plus crédible au vue du poids grimpant des applications (notamment les réseaux sociaux). Un tel changement entraînerait très logiquement une augmentation du prix -l'iPhone 6S 64 Go coûte 110 euros de plus que sa version 16Go. 

 

Disparition de la prise jack

Après avoir été un temps déplacée -à partir de l'iPhone 4-, la prise jack 3,5 mm devrait finalement disparaître, comme le rapportait fin juin le Wall Street Journal. Le branchement audio se ferait donc désormais via Bluetooth ou par le biais d'un adaptateur branché à la prise Lightning, introduite en septembre 2012 (le fameux cycle) au grand dam de la Commission européenne et permettant de recharger son smartphone.

Outre les fans qui ne disposent pas forcément d'un casque sans-fil ou n'ont nullement envie de dépenser plus d'argent pour leur iPhone, le co-fondateur d'Apple Steve Wozniak a exprimé son scepticisme dans une interview accordée le 22 août à l'Australian Financial Review.

"Je n'utiliserai pas le Bluetooth... Je n'aime pas le sans fil. J'ai des voitures dans lesquels on peut brancher la musique, ou passer par le Bluetooth, et le Bluetooth sonne tellement plat pour la même musique."

 L'absence de prise jack serait ainsi la seule "grosse" nouveauté présente sur le prochain iPhone, Apple mettant pour l'occasion fin à l'habituel cycle bisannuel d'un nouveau smartphone. L'iPhone présenté en septembre n'aurait ainsi pas le droit au nom "iPhone 7" que la firme de Cupertino garderait pour 2017, millésime qui verrait d'importants changements arriver et qui représente également les 10 ans de l'iPhone. 

 

Vers la fin du bouton "Home"

Emblématique au possible, le bouton central de l'iPhone a depuis toujours accompagné le smartphone d'Apple et a même été au cœur d'une série de procès intentés contre Samsung. Depuis quelques mois néanmoins, des indiscrétions font part d'une disparition du bouton "Home". Un article paru fin juin dans Business Insider, citant des analystes financiers de Coweb, avance ainsi que le bouton physique disparaîtrait, remplacé par un bouton virtuel doté de la technologie "Force Touch", qui permet plusieurs usages en fonction de la pression exercée. Le bouton ainsi modifié garderait tout de même la sensation de pression, selon le site. La disparition de cette pièce centrale pourrait toutefois attendre 2017, écrit Bloomberg dans un article paru le 26 août consacré à l'implantation sur les iPhone japonais de la technologie de paiement mobile FeliCa, utilisée notamment dans les transports et concurrencé en Europe et aux États-Unis par le NFC (Near field communication).

 

     | Pour en savoir plus sur FeliCa, lire : Quand Apple recycle les technologies japonaises du début des années 2000

Du point de vue d'Apple, une telle séparation se justifie par le nombre important de demande de réparations concernant ce bouton central, qui a parfois la fâcheuse tendance de ne plus répondre, entraînant un passage chez des réparateurs de mobiles pas toujours agréés. En début d'année, la marque à la pomme avait d'ailleurs décidé de bloquer pour des raisons de sécurité -le smartphone possède désormais un capteur d'empreinte- les iPhone dont le bouton "Home" avait été réparé ailleurs que dans une boutique certifiée par la marque, causant une "Erreur 53"

 

Un écran incurvé pas avant 2017 ?

Adopté depuis quelques années par Samsung sur ses modèles haut de gamme, l'écran incurvé ne devrait pas arriver en 2016 chez Apple. La marque à la pomme sortirait ainsi en 2017 trois nouveaux modèles d'iPhone : de 4,7 pouces, 5,5 pouces et 5,5 pouces ou plus avec un écran OLED incurvé, d'après le Nikkei. Une information à prendre avec un certain recul toutefois : les rumeurs concernant l'implantation de cette technologie vont bon train depuis que la tendance a séduit ses concurrents, fin 2013.

Couplée aux rumeurs concernant la disparition du bouton "Home", l'arrivée de l'écran incurvé gagne toutefois en crédibilité. D'autant plus quand l'on sait que le designer en chef d'Apple, Johnathan Ive, pousse "depuis des années" pour que le smartphone "apparaisse comme une simple feuille de verre", rapportait en juin le Wall Street Journal

 

Nécessité d'innover

Même s'il a récemment passé la barre du milliard d'exemplaires vendus (tous modèles confondus), l'iPhone n'est pas éternel. Les résultats d'Apple lors des deux derniers trimestres montrent ainsi une nette érosion de ventes (-15% sur un an entre avril et juin) de ce que Tim Cook, le patron de la marque à la pomme, considère comme l'"un des produits [...] ayant eu le plus de succès de l'Histoire".

     | Lire aussi Lâché par l'iPhone, Apple est face à son problème d'innovation

"S'il veut revenir à une croissance astronomique, Apple a besoin soit d'un changement radical dans sa ligne de produits existants", avertissait fin juillet Neil Saunders de la société de recherche Conlumino. Sur le marché mondial du smartphone, la firme de Cupertino est passée de 14,6% des ventes à 12,9% lors du deuxième trimestre 2016 (chiffres Gartner) tandis que ses concurrents chinois grappillaient de précieux points et que son éternel rival, le Sud-Coréen Samsung, prenait le large, porté notamment par son dernier-né, le Galaxy S7. Avec l'iPhone 7, Apple a l'occasion de réagir. 

 Source

 

Commenter cet article

Archives