Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le melon, le goût sucré de l'été qui aide à bronzer

Publié par MaRichesse.Com sur 6 Août 2016, 11:52am

Catégories : #ALIMENT, #SANTE-BIEN-ETRE, #NUTRITION

Le melon, le goût sucré de l'été qui aide à bronzer

Ne vous fiez pas à son doux parfum sucré, le melon est un légume ! Il appartient à la famille des cucurbitacées, tout comme la courgette ou le potiron. Sa richesse en eau en fait un incontournable de l’été, pour le plus grand plaisir des gourmands. Et pour ne rien gâcher, il est très peu calorique. De quoi garder une ligne de guêpe tout au long de l’été…si vous ne l’accompagnez pas de jambon de pays à tous les repas. Et comme la saison est courte, c’est le moment idéal pour en profiter. Découvrez tous ses bienfaits avec Maxime Messegué, diététicien-nutritionniste. 



► Où le trouver, comment le choisir ?
C'est le troisième légume le plus consommé de notre pays. Les Français en dévorent pas moins de 6 kg par ménage chaque année. Le plus fréquent sur les étals ? Le "charentais". Mais attention à ce surnom trompeur. S’il est bien cultivé en Nouvelle Aquitaine (dans plusieurs départements tels que la Charente-Maritime), il peut aussi l’être dans d’autres régions de France et d’ailleurs. Sa chair est d’une teinte orangée et très juteuse, mais il y aussi le melon vert, à la chair plus croquante et légèrement moins sucrée. Mais le légume se décline aussi en bien d’autres variétés.

Pour choisir le meilleur ? "Il doit être assez lourd lorsqu’il est soupesé et le pédoncule doit se détacher facilement", conseille le diététicien. Il doit être parfumé mais pas trop. Lorsqu’il est trop mûr, le melon dégage une odeur plus forte à cause de l'éthanol accumulé. Conséquence : son goût peut être altéré. Enfin, certains bénéficient du label rouge, gage de qualité, ou d’une Indication Géographique Protégée (IGP). Un bon moyen de mieux se repérer.

A LIRE AUSSI >> 5 astuces pour bien choisir votre melon

 Ses points forts : des caroténoïdes
"Le melon est très riche en eau et peu calorique, même s’il l’est un peu plus que la pastèque", précise le spécialiste de la nutrition. Mais sa grande force réside autre part : "Ses antioxydants préviennent le vieillissement prématuré des cellules et l’arrivée de certains cancers." Plus précisément, "la majorité de ses antioxydants sont des caroténoïdes, dont les bêta-carotènes." Ce dernier nom vous dit peut-être quelque chose et pour cause : "Ils stimulent la sécrétion de mélanines et favorisent le bronzage", ajoute notre interlocuteur. De plus, "transformés en vitamine A dans l’intestin, ils préservent la vue." Logiquement, ceux qui ont la chair plus foncée sont ceux qui en possèdent le plus.

Du côté des vitamines, il est riche en vitamine C, B6 et K. "La vitamine B6 permet la bonne communication entre les neurones et la vitamine K permet une bonne contraction musculaire", explique Maxime Mességué. C’est donc un aliment de choix pour les sportifs.

 

 

 Comment le préparer ? 
Juteux et désaltérant, le melon a tout pour rafraîchir les plats estivaux. Il ajoute une note de légèreté aussi bien aux entrées qu’aux desserts. Avant de le consommer, mieux vaut bien l’épépiner pour qu’il soit plus digeste. Ensuite, il se consomme aussi bien nature, à la croque, que cuisiné. Dans ce cas, quelques minutes au gril ou à la poêle suffisent. En entrée, il se marie très bien avec le jambon sec ou la viande de grison ou se prépare en brochette avec de la mozzarella et quelques tomates cerises. En plat, il agrémentera vos poissons et en dessert, il relèvera votre salade de fruits : pêche, poire, fraise…laissez libre cours à votre imagination !

 

 Prix et saison
La pleine saison s’étend de juin à fin septembre. Le melon se vend aussi bien en plateau qu’à la pièce. Dans ce cas, son prix varie entre 3 et 4 euros. Pour mieux le conserver, choisissez un endroit frais. Si vous n’avez pas de cave, le bac à légumes du réfrigérateur fera très bien l’affaire. 

Maxime Mességué est diététicien à Paris Xe.
Son site : maximemessegue.fr

Commenter cet article

Archives