Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La durée du travail nuit à la santé des femmes

Publié par MaRichesse.Com sur 3 Août 2016, 07:43am

Catégories : #TRAVAIL, #SANTE-BIEN-ETRE, #HOMME-FEMME

La durée du travail nuit à la santé des femmes

La durée du travail a un impact sur la santé des femmes, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale Journal of Occupational and Environmental Medicine . Les semaines de plus 60 heures de travail et sur plusieurs décennies multiplient par 3 le risque de diabète , de cancer, de maladie cardiaque et même d' arthrite pour les femmes. Et ce risque existe à partir de 40 heures hebdomadaires.

Les chercheurs de l'université de l'Ohio aux Etats-Unis ont mené une étude avec 7 500 participants, hommes et femmes, nés entre 1957 et 1964 et ils ont évalué s'il existait un lien entre l'incidence de maladies graves et chroniques et le nombre d'heures travaillées sur une période de 32 ans.

Les volontaires ont auto-déclaré la durée hebdomadaire de leur travail sur plus de 32 ans. Et les scientifiques ont rapproché ce temps de travail de l'incidence de 8 maladies chroniques. L'étude a révélé qu'une minorité des participants travaillait 40 heures ou moins par semaine et plus de 60 heures (3%). Plus de la moitié (56%) entre 41 et 50 heures, et 13% : 51-60 heures. 

 

La durée du travail n'a pas les mêmes conséquences sur la santé des femmes et des hommes

Les conclusions de l'étude ont montré qu'il existait un lien marqué, chez les femmes, entre la durée de travail et les maladies cardiaques , le cancer , l'arthrite et le diabète. En revanche, il n'était pas établi pour les hommes, sauf pour l' arthrite .

Les scientifiques ont même constaté que les hommes qui travaillent entre 41 à 50 heures par semaine affichent un risque plus faible de maladie cardiaque , de maladie pulmonaire et de dépression que ceux qui travaillent moins de 40 heures hebdomadaires.

« Les femmes ont tendance à prendre en charge toute la responsabilité de la famille et doivent faire face à plus de pression et de stress que les hommes, lorsqu'elles doivent travailler, en plus, de longues heures », explique le docteur Allard Dembe, professeur de gestion des services de santé. « Et à cette durée des journées, s'ajoute, en général, une satisfaction liée au travail, moindre chez les femmes, qui doivent concilier travail et obligations familiales ». C'est donc un nouvel appel à plus de flexibilité pour réduire le risque de maladies chroniques, les dépenses de santé et augmenter à la fois le bien-être et la productivité. 

 Source

Commenter cet article

Archives