Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


L'université de Stanford interdit l'alcool fort en soirée

Publié par MaRichesse.Com sur 23 Août 2016, 17:21pm

Catégories : #ALCOOL, #ECOLE

L'université de Stanford interdit l'alcool fort en soirée

Cette interdiction est une réponse à l'affaire Brock Turner, qui a été condamné à six mois de prison pour le viol d'une étudiante inconsciente.

En juin dernier, Brock Turner, un étudiant de la prestigieuse université de Stanford, en Californie, a été condamné à six mois de prison pour le viol d'une jeune femme inconsciente près d'une poubelle. Il risquait jusqu'à quatorze ans de prison, et ce verdict jugé trop clément a fait scandale. Une pétition demandant le renvoi du juge californien a été signée par plus d'un million de personnes.

Deux mois après le verdict, l'administration de Stanford a réagi en interdisant l'alcool fort(plus de 20 degrés) dans les soirées à l'université, et en restreignant les types de bouteilles d'alcool autorisées dans les résidences étudiantes, rapporte le Guardian. Les shots d'alcool seront interdits en soirée, mais la bière et le vin seront autorisés. Les étudiants de plus de 21 ans (ceux qui sont plus jeunes n'ont pas le droit de boire) ne pourront pas être en possession de bouteilles d'alcool fort de plus de 750 ml.

Dans une lettre de mars sur la nécessité de changer la façon dont l'alcool est consommé sur le campus, le président de Stanford avait cité des statistiques selon lesquelles plus de 1.800 étudiants meurent et près de cent mille subissent des violences sexuelles chaque année aux Etats-Unis lors d'incidents liés à l'alcool.

Le soir du viol, Brock Turner et sa victime étaient tous les deux en état d'ébriété, avec plus du double de la limite légale d'alcool dans le sang. Dans une lettre au juge, Turner, qui a 21 ans, avait quasiment accusé «la culture de la fête de Stanford» de lui avoir fait commettre ce crime. Il avait déclaré qu'il se battrait pour que les gens cessent de considérer le «binge drinking et la promiscuité sexuelle» comme des expériences étudiantes essentielles. 

Dans une lettre de douze pages lue pendant le procès, la victime avait quant à elle vivement critiqué les déclarations de Turner sur l'alcool:

«Tu te rends compte qu'avoir un problème avec l'alcool, c'est différent de boire et ensuite forcer quelqu'un à avoir des relations sexuelles? Apprend aux hommes à respecter les femmes, pas à boire moins.»

L'année dernière, l'université de Dartmouth avait aussi interdit l'alcool fort suite à des agressions sexuelles et des incidents de bizutage violent. Aux Etats-Unis, une dizaine de facs appliquent des restrictions similaires. 

A Stanford, des critiques de l'interdiction craignent que les étudiants se mettent à consommer plus d'alcool dans les dortoirs, où les risques d'agressions sexuelles pourraient être encore plus grands. Dans certaines universités américaines qui ont interdit l'alcool fort, le nombre d'hospitalisations d'étudiants liées à l'ébriété a diminué, mais l'impact sur les agressions sexuelles est plus difficile à mesurer.  

 Source

Commenter cet article

Archives